Industrie pharmaceutique: vers une économie plus circulaire?

L’attente d’engagement en matière d’économie circulaire n’a jamais été aussi prégnante qu’aujourd’hui. Mue par l’épuisement des ressources naturelles, les changements climatiques, l’extinction d’espèces naturelles, la prise de conscience des dérives économiques, la surconsommation paroxysmique et la peur du futur, elle n’épargne aucun secteur et exhorte les industries à trouver de nouveaux modèles économiques visant à prévenir les dommages environnementaux et à optimaliser la gestion des ressources.

Bien entendu, l’industrie pharmaceutique n’échappe pas au phénomène. Mais comment intégrer au mieux la prévention des déchets, l’éco-conception, le recyclage, la synergie industrielle, la durabilité, etc. dans ce secteur œuvrant pour la santé et le bien-être?

PROTÉGER LA SANTÉ DE L’HOMME ET DE L’ENVIRONNEMENT

Par ses activités de recherche, de fabrication et de commercialisation des médicaments, l’industrie pharmaceutique vise, sans cesse, à améliorer la santé humaine et vétérinaire.

Pour être louable, cette expertise médicale et technologique indispensable à la santé des individus doit désormais s’inscrire dans une approche responsable plus globale incluant la santé de la planète aussi.

Confronté à des défis majeurs sur le plan mondial, l’industrie pharmaceutique a amorcé sa transition vers l’économie circulaire depuis plusieurs années déjà. En veillant notamment à réduire ses émissions de gaz à effet de serre, en optimisant sa consommation d’eau et d’énergie, en diminuant la production de ses déchets et en limitant les pollutions liées à ses activités. De nombreux laboratoires (Allergan, Bayer, GSK, Novartis, Novo Nordisk, Pfizer, Takeda, etc.) ont par ailleurs signé la déclaration Caring for climate et se sont engagés, en tant qu’entreprises, à lutter activement contre le changement climatique (préservation de l’environnement, développement durable, assainissement de l’eau, etc.).

Mais toutes ces adaptations risquent d’être insuffisantes pour la planète. D’où la pression croissante des populations et l’appel à la mise en place de politiques plus contraignantes. Dans un récent rapport publié par The Prince of Wale’s Corporate Leaders Group (CLG) – European industry in the 21st century: New models for resource productivity, quatorze entreprises européennes (issues de secteurs divers) parlent ouvertement de leur engagement, partagent les actions mises en œuvre pour améliorer la gestion des ressources utilisées et plaident en faveur d’un soutien politique plus appuyé de l’Union européenne et ses États membres pour accélérer la transition vers une économie circulaire efficace et durable.

PENSER ACTION ET NON RÉACTION

Il ne suffit donc plus de penser en réaction au recyclage (notice, carton d’emballage, papier, seringues, aiguilles, etc.), à l’économie des ressources (eau, énergie, biodiversité, etc.), à la valorisation énergétique (récupération de l’énergie par incinération des médicaments non utilisés), à la sensibilisation collective (achat de médicaments responsable auprès des hôpitaux, des institutions et des particuliers), à l’innovation plus respectueuse de l’environnement! Il est plus que temps d’imaginer de nouvelles stratégies industrielles incluant en amont l’éco-conception, des solutions pour limiter la production des déchets et pour réutiliser les matériaux secondaires, la valorisation des déchets, la synergie industrielle, le partage d’infrastructure, de matériel industriel, de ressources, de technologies, etc.

Pour ce faire, il est indispensable d’offrir un cadre politique clair et cohérent prônant la prévention, la réparation, la réutilisation et un cadre fiscal motivant encourageant les principes d’économie circulaire (réduction de la taxation du travail au profit d’une taxation des ressources) pour stimuler les entreprises à réaliser une transition efficace et durable.

L’industrie pharmaceutique a tout à y gagner, elle aussi, en termes d’image. Il est certain que les consommateurs sensibles aux enjeux environnements se montreront plus confiants et fidèles vis-à-vis d’entreprises soucieuses d’œuvrer à la maîtrise de leur empreinte environnementale.

Mais dispose-t-elle de conditions favorables pour réussir sa transition? Quelles sont ses attentes et ses besoins? Peut-elle être une industrie modèle?

Publication par Nathalie Dumont sur le blog de Karott’

 

Voir la publication originale sur le site de Karott’

Autres actualités dans "Opinions"

« Nous avons un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique et la réduction des déchets »

Publié le 03 oct. 2019 - 10:52

Le Sénat examinait la semaine passée le projet de loi relatif à l’économie circulaire et à la lutte contre le gaspillage. Le bâtiment est concerné par certains articles ; rappelons que ce secteur représente 40% de la consommation éner (...)

L’autopartage Citiz, une solution plébiscitée par les villes

Publié le 18 sept. 2019 - 16:08

La mobilité est au cœur de l’actualité : crises écologique et climatique, revendications des gilets jaunes, projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), approche des élections municipales… Dans ce contexte, de nombreuses solutions (...)

Communiqué : Ecovio contribue à la fermeture du cycle des nutriments en vue dune économie circulaire

Publié le 27 août 2019 - 11:21

Un communiqué de presse de la division Matériaux de performance de BASF - juillet 2019  Ecovio contribue à la fermeture du cycle des nutriments en vue dune économie circulaire Les plastiques certifiés biodégradables pour les films (...)



 Eco-conception
 Réseaux d'acteurs
 Réglementation
 Pôles de compétitivité
 Observatoire
 Industrie pharmaceutique




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités

[Lecture] De la planification des déchets à l'économie circulaire
Publié le 18 oct. 2019 - 14:25
Les valises ne se font plus la malle
Publié le 17 oct. 2019 - 14:13
Atelier AFNOR Hauts de France le 19/11 - Economie circulaire : comment aborder ses domaines d’action ?
Publié le 17 oct. 2019 - 09:08
Semaine de l'économie circulaire en Outaouais - [CREDDO]
Publié le 04 oct. 2019 - 18:10
Cap sur l'économie du futur : Ruptur se dévoile chez Brangeon !
Publié le 13 sept. 2019 - 08:52