En Loire Atlantique, une entreprise perdure dans son engagement en faveur de l’économie circulaire

En Loire Atlantique, une entreprise perdure dans son engagement en faveur de l’économie circulaire

Basé en région Pays de la Loire, à Clisson, l’entreprise historique du réemploi dénommée Boutin investit dans une nouvelle usine de lavage de bouteilles, dans l’objectif de davantage propulser l’économie circulaire au sein du territoire.

L’entreprise Boutin a pris la décision de d'investir dans une nouvelle unité de lavage au vu de la conjoncture qui touche le monde du verre, grâce à une subvention de 400 000 € qui lui a été accordée par l’ADEME. L’objectif de cette entreprise est de contribuer à l’économie circulaire via la mise en place des solutions efficaces telles que : l'allongement de la durée d'usage, le réemploi, le recyclage, etc. Grâce au l'utilisation du réemploi, l’entreprise pourra permettre de faire « économiser 33 % par rapport à une nouvelle bouteille fabriquée, de réduire 76 % l’énergie consommée et d’émettre 79 % de gaz à effet de serre en moins », et ainsi favoriser le circuit-court.

Pour rappel, la fabrication d'une bouteille nécessite d'avoir des composants tels que : du sable, du calcaire et du carbonate de sodium, des composants mélangés avec du calcin, du verre collecté, trié et nettoyé. Par la suite, cette composition est fondue à haute température de plus de 1500 °C. À noter que ce processus de fabrication reste néfaste et très polluant pour l’environnement, c’est pourquoi le réemploi s'avère être l’une des solutions permettant de contribuer à réduire les impacts environnementaux.

 

Le fonctionnement du processus ?

Avec la mise en place de leur nouveau procédé, les bouteilles vont être lavées dans un bassin de soude chauffée à plus de 80° puis asséchées en 20 à 30 minutes. Par la suite La machine détecte et signale l’anomalie, c’est ainsi que la bouteille non réutilisable est automatiquement retirée de la chaîne, puis .

Toujours en phase d‘expérimentation, la ligne moderne sera à terme en capacité de nettoyer 6 000 à 7 000 bouteilles par heure. C’est ainsi que l’entreprise souhaite consommer moins d’énergie et surtout moins d’eau.

 


Source : Actu.fr

Crédit photo : Pexels

Partager :
Auteur de la page

Belgin Karaoglan

Modérateur

Belgin Karaoglan