Communiqué : Séché Environnement vise la baisse d’un quart de ses émissions d’ici 2030

  • par Vincent Jay
  • /
  • 2022-02-03 17:35:37
  • /
  • Economiecirculaire.org
  • /
  • 427

Source de la publication : communiqué de presse de Séché Environnement du 3 février 2022

Séché Environnement, acteur de référence de l’économie circulaire, a annoncé le 3 février une stratégie de décarbonation ambitieuse, en ligne avec l’Accord de Paris de lutte contre le dérèglement climatique. Cette stratégie vise la réduction des émissions du groupe de 25% en 2030 et la décarbonation de ses clients en augmentant de 40% le volume d’émissions évitées d’ici 2025.

Depuis sa création en 1985, Séché Environnement mène des actions visant à réduire son impact environnemental ainsi que celui de ses clients. En 2022, le groupe accentue son engagement volontaire dans une trajectoire de décarbonation ambitieuse. Pour être en phase avec l’accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, le groupe a construit, avec l’appui du bureau d’étude Carbone 4, une stratégie de décarbonation avec les deux objectifs suivants :


Objectif 1 : la réduction de 25 % des émissions du groupe d’ici 2030

Afin de réduire l’empreinte carbone directement liée à son activité, Séché Environnement s’engage à réduire de 10 % ses émissions directes de CO2e (équivalent CO2) d’ici 2025 et de 25 % d’ici 2030. Pour atteindre ces objectifs, Séché Environnement a identifié une soixantaine d’actions qui portent sur les domaines principaux suivants : la décarbonation du transport, l’optimisation de l’incinération des déchets et la hausse du captage du biogaz. L’ambition de Séché Environnement est de faire de ses sites industriels un modèle de réduction d’impact carbone.


Objectif 2 : accompagner la décarbonation de ses clients avec +40 % d’émissions évitées d’ici 2025

Pour réduire le bilan carbone de ses clients, le groupe Séché Environnement prévoit, d’une part, d’augmenter ses activités de recyclage à haute valeur ajoutée et, d’autre part, d’accroître le volume d’énergie bas-carbone produite et récupérée au niveau de ses installations de valorisation de déchets. Ces deux actions doivent permettre d’augmenter de plus de 40 % les émissions évitées pour ses clients d’ici 2025.


Création de boucle d’économie circulaire à haute valeur ajoutée

En valorisant de la matière première usagée en produits directement réutilisables par l’industrie, le Groupe s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire et propose des solutions adaptées à la décarbonation de ses clients. Le groupe est par exemple en mesure de fournir des matières recyclées à haute valeur ajoutée, comme le brome, dont il est l’unique recycleur au monde et dont il envisage de développer la production. L’impact carbone de la tonne de brome recyclée est plus de 20 fois inférieur à celui du procédé d’extraction dans le milieu naturel. Par ailleurs, le groupe est également actif dans le domaine de la fourniture de solvants recyclés dans ses installations de distillation, dont les capacités de production sont amenées à être renforcées - un solvant recyclé ayant un impact carbone 80% inférieur à celui d’un solvant neuf.


Valorisation énergétique des déchets

L’électricité, la chaleur ou encore le biogaz issus de la valorisation des déchets sont des énergies bas carbone qui permettent aux clients de Séché Environnement, entreprises comme collectivités, de réduire leur recours aux énergies fossiles. A titre d’exemple, à Salaise-sur-Sanne, Trédi, filiale de Séché Environnement spécialisée dans la gestion de déchets dangereux, 600 000 tonnes de vapeur pourront être fournies aux industriels de la plateforme chimique de Roussillon, soit la moitié de leurs besoins énergétiques. Cette énergie permettra de limiter le recours aux énergies fossiles et les émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 180 000 tonnes de CO2 par an. Soit l’équivalent des émissions d’une ville de 23 000 habitants


Maxime Séché, Directeur général de Séché Environnement : « Dès sa création, en 1985, Séché Environnement a su se démarquer par ses stratégies environnementales innovantes et ambitieuses. Le Groupe contribue directement à la protection de l’environnement et de la santé en assurant le traitement des polluants et des gaz à effet de serre.

Aujourd’hui, le déploiement d’une stratégie de décarbonation s’inscrit donc tout naturellement dans la lignée de nos engagements précédents.

Prenant en compte les particularités de chacun de nos sites industriels, ce plan vise non seulement à réduire nos propres émissions, mais propose aussi des solutions pour éviter d’en produire davantage en contribuant à la décarbonation de nos clients dans un objectif commun : préserver la ressource la plus chère, notre environnement ».

Consultez la source de l'information


 Déchets
 Optimisation des opérations
 Modèles économiques
 RSE
 Sobriété
 entreprise
 carbone
 décarbonation

Modérateur

  • Vincent Jay

    Chef de projets

    Suivre
  • Dernière modération le 03/02/2022 - 17:36

    Auteur de la page

  • Vincent Jay

    Chef de projets

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Déchets
     Optimisation des opérations
     Modèles économiques
     RSE
     Sobriété
     entreprise
     carbone
     décarbonation