RECNOREC : recycler le non recyclable

  • 2018-03-27 11:54:34
  • /
  • Economiecirculaire.org
  • /
  • 1 399

RECNOREC est une entreprise sociale qui adapte à l'européenne une technologie artisanale capable de recycler les déchets plastiques en mélange et sales pour leur éviter la décharge et produire un matériau écologique multi-usages.

  • Structure porteuse : Ugoline Soler
  • Nature de l'initiative :
  • France
  • PROMOPOLE 12 av des Prés 78180 Montigny le bretonneux
  • Date de début : septembre 2016
  • Date de fin : décembre 2023
Le projet Recnorec consiste à mettre en oeuvre en France et en Europe une technologie surprenante permettant...
- d’accélérer le rythme de croissance du recyclage,
- de recycler des déchets orphelins de filières (les déchets non dangereux dits "ultimes")
- de rendre leur valeur à des ressources précieuses (fossiles) gâchées par leur élimination précipitée
- et de diminuer les prélèvements de ressources naturelles fossiles, minérales et végétales
...en offrant aux consommateurs particuliers et industriels un nouveau matériau multi usages.
Le projet consiste à
- mener des travaux de R&D pour industrialiser une technologie existante à l'échelle artisanale
- sécuriser et adapter le process au contexte européen et aux déchets ultimes locaux,
- qualifier et mettre sur le marché le matériau dans des applications croissantes
Le pragmatisme des fondatrices et de leurs partenaires et l’ambition du projet les incitent à initier l’activité opérationnelle sur des applications facilement accessibles et techniquement
abordables, en menant en parallèle des travaux de R&D pour développer des usages encore plus prometteurs. L’activité
peut démarrer par des tests techniques via l’importation d’un matériau similaire produit en petites quantités par l’un de nos partenaires outre
Atlantique.
Cette phase de mise au point industrielle et commerciale permettra ensuite d’implanter nos unités industrielles créatrices
d’emplois au plus près des territoires de production des déchets pour contribuer au développement économique local et à la
préservation environnementale, en proposant aux acteurs économiques un matériau durable et recyclable.
Un réseau d'usines à échelle humaine verra ainsi peu à peu le jour en Europe.
Le Marché des déchets ultimes est considérable.
Le Marché des applications du matériau, en cours d'étude, concerne tous les pans de l'économie ; les chiffres traduisent des
volumes potentiels considérables.
Recnorec est donc un projet d'envergure, qui cible d'une part les déchets les moins recherchés et dont le coût de préparation
(tri à la source, lavage, collecte séparative, affinage) est trop excessif pour engager les filières traditionnelles, et d'autre part
les déchets les plus complexes (multipolymères, composites non métalliques) dont les filières n'existent pas encore. Chaque
tonne traitée est une tonne de matériau disponible pour notre Economie, une tonne de mise en décharge évitée et une tonne
de ressource naturelle préservée. C'est donc aussi un projet géostratégique.

Coûts de l'initiative

300 €

Résultats qualitatifs et chiffres clés

Nos objectifs sont simples : rendre les déchets plastiques recyclables malgré leur souillure, leur complexité ou leur mélange et donner à la matière première secondaire ainsi produite une place de choix sur le marché des matériaux. Le tout dans une démarche d'ESS vertueuse et équilibrée.

Globalement nous souhaitons engager notre SAS sociale sur 6 principes fondamentaux de l'ESS :

1) viabilité économique (inhérent à toute activité marchande)

2) lucrativité encadrée et réinvestissement des bénéfices dans le projet et ses collaborateurs

3) projet d'intérêt général à caractère environnemental (dépollution et recyclage)

4) Gouvernance participative au travers de notre futur co-exploitant (partenaire local) et de nos différents partenaires pour la valorisation du matériau, associant aussi les collaborateurs

5) projet d'intérêt général à caractère social : prouver qu'une industrie fonctionne sainement en incluant tous types de collaborateurs et en favorisant la mixité et l'emploi

6) ancrage territorial : les déchets seront transformés localement et le matériau mis en oeuvre via les acteurs artisanaux et industriels locaux

Nous étudierons en détails les impacts de l'activité en terme de bénéfices sociaux et environnementaux dans les prochains mois.

2018 : très faible production, premiers tests à partir du matériau fourni par nos partenaires, 10 k€ CA

2019 : prototype opérationnel pour R&D et mini-production 100 tonnes recyclées, 5 à 7 emplois créés (yc les associées), 130 k€ CA

2020 : poursuite R&D 400 t recyclées, 9 à 12 emplois créés, 470 k€ CA

2021 : mise en route de notre 1ère usine 8000 tonnes recyclées, 12 emplois minimum, 12,6 M€ CA 

2022 : fonctionnement presque nominal de notre 1ère usine 20 000 tonnes recyclées, 46 emplois créés,  35,6 M€ CA

Historique et perspectives de l’initiative

Compte tenu des caractéristiques du projet, aucun chiffre d’affaire n’est réalisé aujourd’hui. Mais nos objectifs en terme de progression sont les suivants :

2015-2016 : découverte de la technologie et germination du projet

2016-2017 : 1ère année d'étude 'opportunité au sein de la Couveuse d'entreprises des Yvelines, 1er prix du concours la Fabrique Aviva2017

Sept2017 : entrée à l'incubateur territorial de Saint-Quentin en Yvelines

Janv 2018 : immatriculation de RECNOREC (SAS sociale)

2018-> recherche de fonds non dilutifs (100 à 300 k€) pour lancer notre activité R&D et notre pilote technique, produire nos premiers échantillons et préparer le démonstrateur industriel

2019-> recherche de financements (800 à  1 500 k€) pour construire notre démonstrateur (500 t/an) et produire nos premières séries

2020-> préparation de notre première unité à échelle industrielle (30 000 t/an) et poursuite des travaux R&D et de la mini-production

2021-> construction de notre première unité industrielle

2022-> mise en service de notre première usine et déploiement en France et à l'international 

Freins/facteurs d'accélération : disposer des moyens financiers (pourtant raisonnables) pour importer la technologie et installer un premier démonstrateur : sans CA les banques refusent de prêtr l'argent nécessaire aux premiers investissements. Sans notre atelier de R&D nous ne pouvons avec précision chiffrer notre unité prototype. Ce passage est un verrou puissant que nous devons lever rapidement (été-automne 2018)

Nous souhaitons préserver nos valeurs et sécuriser la technologie et n'avons pas voulu accueillir d'investisseur à ce stade, ce qui ralentit notre financement.

Autre frein : le caractère industriel et non digital du projet, en ces temps ou l'innovation est considérée comme naturellement et presque uniquement numérique... l'industrie fait peur et les financeurs demandent des garanties de succès très élevées pour des coûts modestes (200 à 300 k€ maximum tout compris pour le démarrage).

Mais nous allons avancer au rythme de nos moyens et nous ferons la démonstration de ce procédé incroyable !

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Artisanat
  • Construction
  • Industrie
  • Recyclage
  • Financement
  • Commerce

AGRICULTURE : le matériau est utilisable en agriculture et en élevage, il est sain, solide, imperméable, résiste aux parasites et aux déjections animales. Il s'utilise en remplacement de bois, de bétons et de composites traditionnels, trop fragiles, peu résistants aux conditions humides et rudes ou toxiques pour les cultures alimentaires.

ARTISANAT : le projet s'organisera autour d'un réseau de partenaires locaux pour la mise en oeuvre du matériau dans de nombreuses applications (mobilier, terrasses, jardin, palissades, construction...) afin de développer et pérenniser les interactions au sein du territoire d'implantation pour un recyclage et une réutilisation au plus près de la production des déchets ultimes

CONSTRUCTION : le matériau présente des propriétés techniques et environnementales exceptionnelles, qui lui ouvrent les portes de l'utilisation en construction durable, notre partenaire NOBATEK (centre de recherche en construction durable) prépare l'étude de son agrément en construction.

INDUSTRIE : le projet est un projet d'industrialisation. Nous souhaitons développer un réseau d'usines co-exploitées par RECNOREC et ses partenaires territoriaux pour une réappropriation de la valeur des déchets et pour maximiser la création d'emplois et l'inclusion sociale et minimiser les transports de déchets.

FINANCEMENT : RECNOREC souhaite rester une entreprise sociale à caractère patrimonial et recherche des partenaires en phase avec ses valeurs d'entreprise de l'ESS. 

RECYCLAGE : RECNOREC développe une technologie de recyclage révolutionnaire qui ne nécessite pas de geste de tri supplémentaire et transforme les déchets malgré leur souillure ou leur mélange. Une véritable solution efficace pour les plastiques en mélange !

COMMERCE : les produits fabriqués à partir du matériau RECNOREC donneront aux citoyens la possibilité de consommer durablement à coût maîtrisé, pour un réel changement de pratique de consommation. Transparence dans nos process et nos partenariats, production locale et partage des richesses seront des valeurs fiables pour choisir une production local et économe pour la planète. Nous organiserons une réseau de distributeurs cohérent avec nos valeurs.

Ressources

  • Matériaux
  • Biodiversité
  • Déchet
  • Bois
  • Sobriété
  • Efficacité matière
  • Emploi
  • Plastique
  • Matériaux de construction
  • Pétrole brut

Piliers de l’économie circulaire

  • Allongement de la durée d'usage
  • Consommation responsable
  • Ecologie industrielle et territoriale
  • Recyclage
  • Eco-conception
  • Approvisionnement durable

Partenaires

  • NEO-ECO
  • Neo-ECO est un spécialiste reconnu de l'ingénierie des matériaux innovants issus du recyclage. Il nous accompagne dans la procédure réglementaire de sortie du statut de déchet de notre produit.


  • SQY-Cub
  • SQY-Cub est l'incubateur de la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentin en Yvelines (78). il nous aide à structurer et démarrer notre projet et à construire des partenariats locaux avec les pouvoirs publics. Nous préparons notre expérimentation avec la Communauté d'agglomération.


  • CONFIDENTIEL
  • Notre partenaire brésilien détenteur de la technologie et fournisseur de matériau nous transfère via un contrat d'exclusivité le savoir-faire familial sur la technologie que nous finissons de développer "à l'européenne". Nous ne pouvons divulguer son nom.

Moyens techniques et méthodologies

été 2018 : atelier laboratoire de R&D : mise au point des recettes de déchets ultimes pour la production de nos premiers échantillons de matériau via le transfert de technologie Hiver 2018 : première machine de mini-production pour démarrer nos ventes 2019 : installation d'une première unité prototype pour valider le process et recycler jusqu'à 500 t de déchets/an 2021 : construction d'une première usine 30 000 t de déchets /anR&D, importation de matériau pour test du marché et caractérisation mécanique Etude de marché Etude des impacts et bénéfices environnementaux et sociaux

Moyens humains

L'équipe continue de s'étoffer autour de ses 2 fondatrices

Oksana Kurbanova, Directrice commerciale freelance en industrie : Directrice commerciale de RECNOREC en charge du transfert de technologie, de la collaboration transatlantique, de l'étude de marché et de l’import-export avant production en France

Ugoline Soler, Ingénieur agronome spécialisée dans l’ingénierie environnementale : Présidente de RECNOREC, en charge du développement du projet, de la stratégie financière ,et du développement et du pilotage scientifique et technique

Hélène L, responsable QSE et dvpt d'activité : appui administratif, étude du marché et organisationnel

Georges M, entrepreneur, anc Directeur d'exploitation de collecte de déchets, spécialiste en logistique et management opérationnel : futur Directeur de l’exploitation, en charge du fonctionnement opérationnel de l’activité industrielle, des questions de logistique et du management

Plusieurs partenaires nous accompagnent depuis le début et de nouvelles ressources rejoignent le projet peu à peu. Nous cherchons des fonds pour pouvoir recruter dès 2018 2 etp pour nous seconder dans la mise en oeuvre des différents axes de travail (opérateur de R&D, assistance administrative, logistique et développement commercial, ingénierie de changement d'échelle...

 

Financeurs

  • LaFabriqueAviva2017
  • RECNOREC a gagné le 1er prix (50k€) du concours de l'ESS La Fabrique AVIVA en catégorie Environnement, cela nous permet d'engager l'activité et l'achat des machines de laboratoire


  • les 2 associées
  • Nous avons immatriculé l'entreprise avec 24 k€ de capitaux propres

Lien(s) web

 http://recnorec.fr

Documents

  • Executive summary de RECNOREC réalisé pour la finale européenne du GSVC2018 (mars 2018)

 Circuits courts
 Valorisation
 Location
 Reconditionnement
 Economie sociale et solidaire
 Eco-conception
 Filières locales
 Recherche et Développement
 Reconditionnement
 Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
 Incubateurs
 Optimisation des opérations
 Préservation des ressources naturelles
 Inclusion sociale
 création d'emplois locaux
 relocalisation industrielle
 FrenchImpact
 FrenchFab

Modérateur

  • Emmanuelle Moesch

    Ingénieur de recherche

    Suivre
  • Auteur de la page

  • Ugoline Soler

    Présidente co-fondatrice

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Circuits courts
     Valorisation
     Location
     Reconditionnement
     Economie sociale et solidaire
     Eco-conception
     Filières locales
     Recherche et Développement
     Reconditionnement
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     Incubateurs
     Optimisation des opérations
     Préservation des ressources naturelles
     Inclusion sociale
     création d'emplois locaux
     relocalisation industrielle
     FrenchImpact
     FrenchFab