Projet LOGRE.

  • 2018-03-13 18:44:26
  • /
  • Economiecirculaire.org
  • /
  • 509

A l'échelle d'un territoire, celui de la région de Lyon, produire du Biogaz à partir des déchets alimentaires des restaurants McDonald's et utiliser ce biogaz dans les camions assurant la livraison de ces mêmes restaurants.

  • Proche région de Lyon
  • ZAC du Chapotin, 69970 Chaponnay
  • Date de début : décembre 2016
  • Date de fin : décembre 2020

 Ce projet de développement expérimental en reverse logistique représente un triple  enjeu :

  1. Proposer une solution de collecte et de traitement des déchets alimentaires qui permette de réduire l’impact de cette activité sur l’environnement,  tout en  assurant une hygiène et une sécurité des aliments optimales.
  1. Utiliser les déchets alimentaires comme une ressource en assurant leur transformation en Biométhane afin de pouvoir réutiliser ce carburant dans les camions et assurer sur notre périmètre la réduction des émissions de CO² et de particules fines. Le biométhane est le carburant le mieux disant en matière de réduction des émissions de CO² puisqu’il permet de réduire de 97 % les émissions de CO² « du puits à la roue ». Martin Brower participe déjà au niveau de la Région Rhône Alpes  au projet de construction de la station GNV de Corbas. Un véhicule gaz sera mis en service courant 2017 dans notre propre flotte.
  2. Participer à la pérennisation d’un projet de méthanisation local en assurant un apport régulier de biodéchets de qualité constante. L’objectif n’est pas de construire notre propre méthaniseur mais de supporter un projet existant en assurant son approvisionnement.

Bénéfices quantitatifs

Déployer en 2018 , dans une vingtaine de restaurants de la région de Lyon, des concentrateurs de déchets alimentaires non emballés. Puis  assurer la collecte, en reverse logistique,  au moyen de 2 à 3 camions de distribution spécialement équipés de cuves. Assurer la transformation  de la soupe de déchet organique en biogaz et réaliser les tournées des restaurants concernés avec des véhicules roulant au gaz .

Pour la transformation en biogaz, les déchets alimentaires sont dans un premier temps envoyés sur le méthaniseur de Meuhvelec  (74) en attendant la construction du projet Méthamoly dans les monts du Lyonnais (pour décembre 2018)

Pour 2019/2020 : Continuer le déploiement en région sud-est et envisager au fur et à mesure un développement dans toute la France. Le déploiement se fera en fonction de la disponibilité de méthaniseurs à la fois équipés d'un hygiéniseur et capables d'assurer la réinjection du biogaz produit dans le réseau GrDF. 

Bénéfices qualitatifs

Pour 2018 : 

Finir le développement des outils utilisés pour cette collecte (concentrateur dans le restaurant et cuves du camion). Se servir des retours d’expérience pour améliorer chaque version à la fois en termes d'ergonomie mais surtout de sécurité : sécurité des hommes mais aussi sécurité des aliments. 

Faire en sorte que la solution proposée soit un vrai service apporté aux utilisateurs : simple d’utilisation, simple dans la collecte (se fait en même temps que la livraison), simple dans la gestion (le logisticien s'occupe de tout : planification de la collecte, facturation, DAC registre déchets ..).

Proposer aux utilisateurs, conducteurs et équipiers des restaurants des modes opératoires et outils de formation simples et pédagogiques. 

Etre un partenaire pérenne du méthaniseur Méthamoly et être à leur côté dans leur développement. 

Participer à la construction du réseau de stations gaz en investissant dans des camions gaz (partenariat avec GrDF sur la station gaz de Corbas, 69)

Etapes de l'initiative

Martin Brower a tout d'abord développer l'idée d'un matériel capable de concentrer les déchets alimentaires en une sorte de soupe de déchets organiques  qui serait pompable et donc transportable dans une citerne placée sous le camion. 

Le projet a de suite été encouragé par le client de Martin Brower. s'en est suivi deux ans de développement du matériel. Entre-temps le projet a été présenté à l'ADEME Auvergne -Rhône Alpes dans le cadre de l'Appel à projet Auratrans. Une subvention de 100 000 € a été validée pour supporter ce projet. Le projet a aussi été labellisé par le cluster Cara en 2017. 

Début octobre 2017, le premier concentrateur à été installé dans le restaurant de Civrieux d'Azergues et le camion biogaz développé spécialement a été dévoilé lors du salon Solutrans de Lyon en novembre 2017. 

En décembre 2017 nous avions produit notre premier m3 de biogaz.

A fin février 2018 : 3.7 tonnes de soupe de déchets organiques ont été collectées ce qui correspond à environ 814 kg de biogaz produit

Début 2018, une nouvelle version du concentrateur est en cours de fabrication et équipera un deuxième restaurant en avril 2018

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Energie
  • Services
  • Transport
  • Recyclage

Trouver et utiliser des carburants alternatifs au diesel est un enjeu important pour les entreprises de logistiques préoccupées par les contraintes de la logistique du dernier km. Les grandes métropoles mettent de plus en plus en place des restrictions à la circulation des poids lourds pour limiter leur impact sur l'environnement et sur les riverains.

Martin Brower est engagé depuis plus de 10 ans sur ces enjeux. Nous utilisons déjà du biodiesel 30 % dans nos camions et avons pendant plus de 5 ans consommé du biodiesel 100 % dans une partie de notre flotte en région parisienne.

Notre projet est aussi une solution simple proposée aux restaurants pour les aider dans une meilleure gestion de leurs déchets alimentaires et leur permettre de répondre à leur obligation réglementaire. En utilisant une solution de reverse logistique, ils simplifient la gestion de ces déchets :  Pas de rendez-vous de collecte à prendre, pas de gestion administrative supplémentaire ... Une traçabilité des déchets facilitée et assurée. 

Enfin, dans le cadre de la mise en oeuvre de cette solution nous avons choisi d'apporter nos déchets alimentaires à un méthaniseur porté par un collectif d'agriculteurs. Nous avons été séduits par ce projet de territoire et par la possibilité d'y apporter notre contribution. De plus il cadre parfaitement à la territorialité de notre projet et aux enjeux de l'économie circulaire.

Ressources

  • Alimentaire
  • Biodéchet
  • Biogaz
  • Agrocarburants

Nous utilisons comme ressource les biodéchets issus des restaurants pour les transformer en biocarburant (biogaz) via le processus de la méthanisation. Ce projet d'économie circulaire permet de transformer un déchet en une ressource d'énergie produite, disponible et utilisée localement. 

Ressources humaines : Ce projet ne nécessite pas d'autres ressources supplémentaires puisque s'inscrit dans un processus existant en restaurant qui est celui de la livraison. La récupération de la soupe de déchets alimentaires se fait en même temps que la livraison.

Ressources matérielles : ce projet nécessite d’équiper chaque restaurant d'un concentrateur de déchet. chaque camion de distribution doit aussi être équipé d'une cuve de récupération. Un camion peut collecter en moyenne 6 restaurants par semaine. 

Pilier(s) de l’économie circulaire

  • Ecologie industrielle et territoriale
  • Recyclage
  • Approvisionnement durable

Partenaires

  • Méthamoly, GrDF, ADEME Auvergne Rhone Alpe
  • Méthamoly : nom du projet de méthanisation à Saint Denis sur . Ademe Auvergne-Rhone Alpes : soutient le projet via un contrat de subvention à hauteur de 100 000€ dans le cadre de l'Appel à Projet Auratrans de 2016. GrDF : participation à l'achat d'un véhicule Biogaz dans le cadre de la construction de la station gaz de Corbas

    Moyens techniques

    Mise en place d'un concentrateur de biodéchets au niveau du restaurant de Civrieux. Ce concentrateur permet de transformer les déchets en une "soupe" pompable et transportable par les camions de distribution. Equipement de deux camions avec des cuves pour la récupération de la soupe de biodéchets. Un de ces deux camions est un camion gaz qui a été exposé au salon Solutrans de Lyon en novembre 2018

    Moyens humains

    La mise en place de cette solution a nécessite la formation des équipiers du restaurant ainsi que la formation de nos conducteurs. Cette solution ne nécessite aucune main d'oeuvre supplémentaire. Tout a été conçu et mis en oeuvre pour que les matériels soient  sûrs et faciles d'utilisation afin qu'ils puissent être utilisés en toute sécurité par des personnes peu expérimentées

    Financeurs

  • Martin Brower / ADEME Auvergene Rhone Alpes / GrDF
  • Ce projet est financé par Martin Brower. Nous avons obtenu une subvention de la part de l'ADEME Auvergne Rhône Alpes dans le cadre de l'Appel à Projet Auratrans en 2016. cette subvention s'élève à 100000 €. Nous avons aussi obtenu une aide financière de l

    Financement

    Prise en charge Martin Brower pour les 2/3. Subvention ADEME pour 1/3

    Témoignages

    ​Voir le document MB-Ensemble-decembre _2017 qui presente un dossier complet sur ce projet avec les témoignage de tous les participants : Chereau, le carrossier, l'ADEME, GrDF, un conducteur MB ..

    Documents

     Action collective
     Circuits courts
     Labellisation
     Plateforme logistique
     Supply Chain
     Clusters
     Synergie
      Projet d'économie circulaire ancré sur un territoire
      Projet labellisé par le cluster CARA (ex LUTB : European Cluster for Mobility Solutions)

    Modérateur

  • Aymeric Vericel

    Assistant responsable de projet web éditorial

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Circuits courts
     Labellisation
     Plateforme logistique
     Supply Chain
     Clusters
     Synergie
      Projet d'économie circulaire ancré sur un territoire
      Projet labellisé par le cluster CARA (ex LUTB : European Cluster for Mobility Solutions)