Plan Climat 2020 de la filière des Vins de Bordeaux

  • 2016-12-19 16:03:12
  • /
  • Economiecirculaire.org
  • /
  • 3 861

Une des démarches environnementales de la filière des Vins de Bordeaux, avec 4 objectifs: -20% d'émissions de gaz à effet de serre, -20% de consommation d'énergie fossile, -20% de consommation d'eau, et +20% de création d'énergies renouvelables

  • Gironde
  • au
  • Date de début : janvier 2008

Dans le prolongement des Sommets de la Terre dont le 1er remonte à 1992 lors du sommet de Rio, puis à 1997 et de l’initiative de l’Union Européenne, qui de son côté a fixé en 2008 une série d’objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre réunis dans un plan d’action intitulé « Paquet climat-énergie », la filière des Vins de Bordeaux s’est aussi emparée du sujet et dès 2008, elle a posé la première brique de son propre Plan Climat 2020 en réalisant sont 1er Bilan Carbone. Et voici les objectifs à atteindre qu’elle s’est fixés pour réduire son impact environnemental, d’ici 2020 :

  • - 20% d’émission de gaz à effet de serre
  • - 20% de consommation d’énergie fossile
  • - 20% de consommation de d’eau
  • + 20% de création d’énergies renouvelables

Bénéfices quantitatifs

Le 1er Bilan Carbone de la filière réalisé en 2008 a permis d’estimer les émissions de GES de la filière à environ 840 000 t eq CO2. Un point d’étape a été réalisé en 2012 pour mesurer les avancements suite à la mise en place d’un certain nombre d’actions, comme l’allègement des bouteilles en verre, à gamme égale, et la diminution du fret et de la consommation en énergie fioul. Le premier résultat, positif, obtenu est une baisse de 9% des émission de GES en 5 ans, soit 770 000 teq CO2.

L’action porte donc entre 2013 et 2020 à identifier 11 % d’émissions de GES pour atteindre les objectifs de -20% d’ici 2020, soit 98 000 t eq CO2. Les principaux postes identifiés sont :

La contribution estimée des actions déployées dans le cadre de la feuille de route devrait atteindre 98 000 tonnes eq CO2 :

 

Enregistrer

Bénéfices qualitatifs

Caractère innovant :

La première innovation réside dans la taille de la population concernée : plus de 8000 opérateurs, de tous profils.

La deuxième innovation réside en le fait qu’il s’agit d’une démarche de co-contruction avec l’ensemble des parties prenantes de la filière, de profils différents et qui met en évidence un travail pragmatique, collectif et construit dans le temps. La troisième innovation consiste en son caractère ascendant : elle s’appuie sur des success-stories, succès de terrain, et sur une gouvernance collective qui a engagé des moyens financiers et humains. Elle met en valeur des succès de terrain avec l’objectif de les étendre au maximum de la filière, grâce à une feuille de route et des fiches-actions. L’économie circulaire est un des sujets largement traités dans cette feuille de route.

Utilité économique :

La feuille de route du plan climat 2020 s’inscrit dans la stratégie globale de développement durable de la filière, au service de la compétitivité des entreprises. Les actions mises en place ou suggérées sont toujours étudiées sous un angle environnemental bien sûr mais aussi économique, un des critères importants de prise de décision. Ainsi pour chaque action l’investissement est estimée, mais toujours accompagné de la notion de retour sur investissement, avec un gain final souvent positif pour celui qui déploie les actions.

Utilité sociale :

Cette démarche met en évidence une cohésion sociale autour d’un objectif commun. Les groupes de travail ont permis de mettre en présence 15 profils différents de parties prenantes de la filière, pas toujours en contact dans leur cadre professionnel habituel, à une fréquence de 4 à 6 fois en 2015. La construction de la feuille de route est donc l’occasion de croiser les compétences et les actions de manière transverse dans la filière. Les success stories qui font l’objet de fiches-actions balayent des sujets qui touchent toutes les catégories de métiers dans la filière, toutes les typologies d’entreprises, et créent un lien entre ces profils différents.

Capacité à être dupliquée :

Cette initiative est transposable, dès qu’une gouvernance s’est mise en place pour piloter le projet. Un des principes des fiches-actions est de permettre à un maximum des acteurs de la filière, quel que soit son profil, de s’approprier l’action qu’il estime pouvoir déployer à son échelle. Ces bonnes pratiques sont applicables à de nombreux profils d’entreprises, pas seulement viticoles, ni Girondine exclusivement, dans l’absolu. Des actions de communication comme la diffusion des fiches-actions sont des vecteurs de duplication de ces actions.

Etapes de l'initiative

Un point d’étape a été fait en 2012 avec le 2ème Bilan Carbone de la filière, dont le résultat est positif puisqu’une diminution globale de 9% de ses émissions de gaz à effets de serre a été réalisée, sur les 20% attendus d’ici 2020. Il reste donc à diminuer ces émissions de 11% jusqu’à 2020 (soit 101 000 tonnes eq CO2), et en parallèle : continuer de réduire ses consommations d’eau et d’énergie fossile et créer de l’énergie renouvelable. La Filière s’est donc mobilisée autour du CIVB pour créer sa Feuille de Route, document co-construit et évolutif, qui décrit :

  • Les objectifs et enjeux du plan Climat 2020
  • Les moyens pour les atteindre

Ces travaux ont été réalisés avec l’appui du bureau d’étude spécialisé dans le carbone : Carbone 4, à travers un mode collaboratif. Les grands axes de la mission qui lui a été confiée sont d’aider le CIVB à élaborer un état des lieux de la filière, identifier et à hiérarchiser les sujets prioritaires, réaliser entretiens et le recueil des données avec les parties prenantes, évaluer et prioriser les actions, et enfin aider à l’élaboration de la feuille de route du plan Climat 2020. Carbone 4 a mis à disposition du CIVB des outils, des données, et des méthodes pour appréhender et traiter le sujet. Ces travaux ont été effectués notamment au travers de 4 groupes de travail :

  • Economie circulaire
  • Conduite de la vigne
  • Vinification
  • Initiatives transverses

Ces groupes de travail ont eu pour vocation d’identifier, recenser et hiérarchiser les actions concrètes venant de la filière et ayant un impact sur un des piliers du plan climat.

Le groupe de travail « économie circulaire », constitué de représentants des distilleries, d’un industriel, d’un membre d’un cluster d’entreprises, d‘un transporteur, de la chambre d’agriculture et autres membres de profils différents, ont proposé des sujets comme

  •  Favoriser les unités de méthanisation
  •  Valoriser les sous-produits en composés d'intérêt
  •  Développer le compostage des sarments et effluents
  •  Développer la récupération CO2 pour la production de bicarbonates
  •  Valoriser la biomasse (sarments) dans les actions territoriales
  •  Professionnalisation de la filière déchets (industriels et particuliers)
  •  Valoriser la biomasse (souches)
  •  Généraliser le recours aux nouvelles technologies pour optimiser le suivi des consommations
  •  Ajouter un additif dans le carburant pour réduire la consommation de gazole
  •  Diffuser l'action de régénération des barriques
  •  Utiliser le bioéthanol ED 95 comme carburant
  •  Renforcer l'utilisation des encres recyclables avec les imprimeurs et autres fournisseurs « verts »
  •  Généraliser la récupération des housses PE

tous ayant un impact sur la diminution des GES et la consommation d’énergie, et impliquant des acteurs différents.

La feuille de route du plan climat 2020 est un document évolutif, co-construit dans la durée. Il sera mis à jour au fur et à mesure des résultats des indicateurs et du déploiement des success stories à l’échelle de la filière. Elle sera incrémentée des outils crées également au fur et à mesure, et des résultats ou sujets soulevés en groupes de travail et traités en parallèle des success stories. Parmi ces outils, des fiches-actions ont été réalisées : les Fiches-Action répondent aux 4 grandes thématiques du Plan Climat (Gaz à effet de serre, énergie fossile, eau, énergie renouvelable) et permettent à ceux qui s’en emparent d’obtenir les clés concrètes d’information et de décision pour s’approprier des actions déjà réalisées qui fonctionnent en Gironde, et les déployer dans son entreprise.

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Energie
  • Transport
  • Recyclage

Ressources

  • Eau
  • Biodiversité
  • Déchet
  • Biodéchet
  • Bois
  • Energies renouvelables
  • Efficacité énergétique
  • Verre
  • Carton
  • Compost
  • Méthanisation
  • Compost

Pilier(s) de l’économie circulaire

  • Recyclage
  • Eco-conception
  • Approvisionnement durable

Partenaires

  • ADEME, Carbone 4

Moyens techniques

Bilan Carbone Feuille de route du plan climat Incrémentation des outils - Fiches actions

Dispositifs, outils ou méthodologies

La feuille de route et les fiches-actions sont diffusées à l’ensemble de la filière, par courrier postal et disponible en PDF imprimable sur www.bordeauxprof.com ou sur demande à planclimat2020@vins-bordeaux.fr Chaque année le service technique du CIVB réalise un forum environnemental au cours duquel une mise à jour du plan climat et ses avancées sont communiquées. Le rapport développement durable de la filière des vins de Bordeaux, édité tous les ans, est également diffusé à cette occasion, et il reprend, entre autres, ces informations. Le CIVB a tenu une conférence lors du salon Vinitech-Sifel le 30 novembre 2016 sur les démarches environnementales de la filière des vins de Bordeaux, où la Plan Climat 2020 tient une place importante. Enfin des posters sont réalisés pour pouvoir communiquer sur le Plan Climat lors de salons ou autres évènements, comme Vinitech, Tech&Bio, etc.

Moyens humains

L’interprofession a engagé des moyens humains et financiers : une personne ressource et un budget d’étude pour piloter le projet. Un comité de pilotage a été mis en place, regroupant les décideurs et financiers pour encadrer le projet. L’ADEME a accepté d’accompagner financièrement et dans ses actions le Plan Climat 2020 de la filière des vins de Bordeaux. D’autres partenariats sont en cours de développement également avec des organises liés à la filière. Enfin le projet est porté pour le reste par le service technique du CIVB, qui a réservé une ligne budgétaire à cet effet.

 Prévention
 Engagement volontaire
 Action collective
 Accompagnement
 Affichage environnemental
 Diagnostic
 Gouvernance territoriale
 Indicateurs
 Mutualisation d'infrastructures et de services
 Outils et dispositifs
 Réseaux d'acteurs
 Territoire
 Plan Climat
 Climat
 Filière viti-vinicole

Modérateur

  • Cyrielle BORDE

    Cheffe de service adjointe - Service Industrie

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Prévention
     Engagement volontaire
     Action collective
     Accompagnement
     Affichage environnemental
     Diagnostic
     Gouvernance territoriale
     Indicateurs
     Mutualisation d'infrastructures et de services
     Outils et dispositifs
     Réseaux d'acteurs
     Territoire
     Plan Climat
     Climat
     Filière viti-vinicole