Captation et réutilisation de l'eau de pluie – traitement des eaux usées par bambousaie

  • 2015-08-28 09:47:20
  • /
  • Economiecirculaire.org
  • /
  • 2 858

Transformer l’eau de pluie en chaleur

  • Structure porteuse : Pocheco
  • Nature de l'initiative :
  • Nord-Pas-de-Calais
  • 13 rue des Roloirs, 59510 Forest sur Marque
  • Date de début : janvier 1999

Concernés par la problématique planétaire de l’eau, Pocheco a décidé de micro-agir. L’objectif de l’entreprise est d’être autonome en ressources hydriques, autant pour ses consommations que pour ses rejets d’eau. Pocheco travaille sur la réduction de ses consommations, la captation de l’eau de pluie et son utilisation pour ses besoins industriels et son retraitement naturel sur site. Le site a été perméabilisé pour capter l’eau, qui est ensuite nettoyée par une bambousaie. Une fois la maturité atteinte, les tiges sont coupées et servent à alimenter la chaudière à bois.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

- Les collaborateurs sont fiers de travailler dans une usine qui se préoccupe de son environnement

- La presse, les administrations publiques s’intéressent à notre projet. Les salariés sont plus motivés, il y a moins de turn over, l’entreprise attire de nouveaux profils

- Les actions de l’entreprise commencent à se répercuter sur les comportements personnels des salariés et de leur entourage

- Gain économique de 35 000€/an.

- ROI de 7 ans.

- Diminution d’émissions de CO2 liées aux transports et traitement de l’eau usée (le bilan carbone de l’entreprise a baissé de 11 % depuis 2010.

- 50% du site est végétalisé (4% il y a 10 ans).

- Réduction des consommations des eaux de réseau de 1300 m3 par an (80% de l’eau que nous utilisons est l’eau de pluie).

- 0 gaz sur le site (chauffage grâce à la chaudière à bois, alimenté par nos déchets)

Historique et perspectives de l’initiative

Après avoir changé la recette des encres pour qu’elles soient formulées à l’eau, des toitures végétalisées ont été installées afin de récupérer l’eau de pluie. Cette eau est directement utilisée dans la production industrielle (dilution des encres, nettoyage, climatisation). L’eau est nettoyée sur place dans une écostation d’épuration par bambou, plantée en 2011. Ce sont les bambous qui nettoient l’eau. Les tiges sont les seuls déchets qui en résultent et sont brûlés dans une chaudière à bois, installée en 2013.  

Une difficulté majeure a consisté à trouver des entrepreneurs voulant bien mettre en œuvre ces techniques. Beaucoup de discussions ont été nécessaires pour l’obtention des droits d’installation de notre solution. Aujourd’hui, des contrôles réguliers sont effectués pour démontrer auprès des institutions l’efficacité de la méthode. 

Domaines d’activités

  • Artisanat

Ressources

  • Eau
  • Bois
  • Energies renouvelables
  • Efficacité matière
  • Efficacité énergétique

Piliers de l’économie circulaire

  • Allongement de la durée d'usage
  • Consommation responsable
  • Recyclage
  • Approvisionnement durable

Partenaires

  • ASPROBAT

  • l’Agence de l’Eau et son partenaire ADOPTA

  • Bridault

  • Ecovégétal

  • DREAL

  • Feder

  • KALIES

  • KALIES

  • Laboratoire MAPE

  • LMCU

Moyens techniques et méthodologies

• Toits végétalisés • Cuves de stockage • Bambousaie • Chaudière à bois

Moyens humains

Bureau d’études de POCHECO (trois personnes)

Phytorem

Pierre Coppe Architecte

PRHYSE

POCHECO Canopée Conseil

POCHECO Canopée Reforestation

Région Nord-Pas de Calais

SNPC

 Compensation carbone
 RSE

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Compensation carbone
     RSE