• Auteur : Ademe
  • Date de publication : 2015-03-03

    Résumé

    Grand Prix de la catégorie Économie circulaire des Prix Entreprises et Environnement 2014, la Green Valley est une démarche d’EIT déployée sur le territoire d’Epinal-Golbey dans les Vosges qui s’articule autour d’un des plus gros sites papetiers européens : Norske Skog Golbey.

    Description complète

    La Green Valley est une démarche concrète d’Ecologie industrielle et territoriale déployée sur le territoire d’Epinal-Golbey dans les Vosges, terroir de l’industrie française. Elle s’articule notamment autour d’un des plus gros sites papetiers européens, celui de Norske Skog Golbey (600 000 tonnes de papier journal – 400 salariés). L’initiative est née de la volonté conjointe du territoire et de l’industriel papetier de relancer l’économie locale, et plus particulièrement le marché de la papeterie, en déclin. Le projet a consisté en une collaboration étroite entre plusieurs industriels complémentaires du secteur du bois et de la construction, un pôle de compétitivité et des collectivités.

    Le site de Golbey offre plusieurs avantages :

    - Son envergure : le site industriel permet de fortes capacités de mutualisation (infrastructures, services et flux),
    - Sa localisation : le territoire est situé au cœur de la « banane » économique de l’Europe,
    - La proximité de partenaires économiques, institutionnels et académiques (Pôle de compétitivité, Ecole d’ingénieur et Universités, organisme de Recherche du Grand Est).

    La Green Valley met en œuvre une démarche atypique de développement économique par le biais de l’Ecologie industrielle et territoriale ; les premiers projets ont d’ores et déjà abouti :

    NrGAIA, producteur de ouate de cellulose, a été créé dès 2009 dans les locaux de Norske Skog Golbey,
    en 2013, le Groupe Suisse Pavatex, fabricant de panneaux isolants biosourcés, a choisi d’implanter dans la Green Valley son unité de production la plus moderne (investissement de 60 millions d’euros) et de créer 50 emplois.

    Dans la Green Valley, le principe de mutualisation est très poussé (achats de matière première, chaudière biomasse, récupération de vapeur fatale, gestion des déchets). Cette synergie a permis de réduire les investissements et de gagner en compétitivité pour le nouvel acteur local, Pavatex.

    Aujourd’hui, la Green Valley s’inscrit dans cette dynamique de projet sur :

    sa capacité à mutualiser l’énergie,
    son accueil de nouveaux partenaires économiques,
    une nouvelle gouvernance pour mieux impliquer les énergies locales dans sa démarche.
    En parallèle, elle initie des partenariats dans les thématiques des éco-matériaux, de la chimie verte et de la valorisation de sous-produits dans des matériaux techniques d’avenir.



     EIT
      Retours d'expérience
      Témoignages