Valorisation des biodéchets sur le Pôle d'Activités de Toulon-Ouest

Création d'un site de compostage partagé

Détails du projet

  • Structure porteuse : ADETO
  • Nature de l'initiative : Démarche d'une institution publique ou assimilée
  • Périmètre : Le Pôle d'Activité, soit 800 hectares répartis sur 3 villes
  • Localisation : 324 Route de la Seyne, à Ollioules
  • Date de début : mai 2023
  • Date de fin : décembre 2024
Description

Déjà engagés dans la démarche afin d'épauler les entreprises du Pôle d'activités de Toulon-Ouest dans la mise en place du tri, mais surtout de la valorisation des biodéchets, l'Adeto et le GHR Région Sud (Groupement national de l'hôtellerie et de la restauration) franchissent un nouveau cap puisque la loi « anti-gaspillage » du 10 février 2020 l'impose : au 1er janvier 2024, personne n'échappera au tri à la source des biodéchets. Les professionnels comme les particuliers sont concernés. Les réflexions entre les différents acteurs ont ainsi menées à l'idée de la création d'un site de compostage partagé à destination des restaurants du Pôle d'Activités de Toulon-Ouest.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

L'objectif est de créer du lien entre les détenteurs de biodéchets, et ceux qui en ont besoin, les agriculteurs. A moyen/long terme, nous avons donc imaginer que le site de compostage partagé puisse fonctionner de lui même, sans tierce personne, car les différents acteurs seront identifiés et il ne sera plus utile pour l'Adeto de se positionner en intermédiaire.

Dans un premier temps, nous allons débuter l'expérimentation avec deux composteurs de 500L, qui seront, selon nos estimations, remplis tous les mois. Cela permettra aux restaurateurs d'économiser le coût de la mise en place d'une collecte des biodéchets par un prestataire privé (à minima 220€/mois).

Historique et perspectives de l’initiative

Au niveau des perspectives de l'expérimentation, nous souhaiterions pouvoir amorcer l'ouverture d'autres sites de compostage partagé, afin de couvrir l'essentiel du Pôle d'Activité, et ainsi limiter les déplacements des restaurateurs.

Pour les structures ayant de grands parkings, l'idée serait de pouvoir y installer des composteurs à destination de leur clientèle et du personnel.

Facteurs d'accélération et freins

Accélérations :

- de plus en plus de personnes sensibilisées et motivées

- soutien des institutionnels

Freins :

- complexité de la mise en place due à la pluralité d'acteurs à contacter/fédérer

- étude de gisement complexe en raison du caractère aléatoire de la restauration

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Recyclage

Ressources

  • Biodéchet
  • Compost
Mise en oeuvre

Partenaires

  • Le GHR (Groupement nationale de l'Hôtellerie et de la Restauration)
  • - facilite le contact auprès des professionnels de la restauration, - se positionne en soutien lors des différentes réunions,- souhaite dupliquer l'expérimentation au delà du Pôle d'Activités


  • O Lounge
  • Le restaurant qui a accepté d'allouer une partie de son parking afin d'y installer les composteurs


  • Richard Genevois (Oihan Design)
  • Le designer en permaculture et maître composteur qui a accepté de concevoir et de mettre à disposition deux composteurs de 500L. Il suivra également l'évolution des volumes et de la qualité du compost.


  • Julien Castell (Domaine Castell)
  • Le viticulteur/agriculteur qui viendra récupérer le compost. Il est l'un des piliers de cette expérimentation.


  • La Ville d'Ollioules
  • La ville a accepté de fournir le broyat nécessaire à l'expérimentation. Elle souhaiterait, en fonction des résultats de l'expérimentation, ouvrir un second site de compostage partagé.

Moyens techniques et méthodologies

  1. Prise de contact avec les différents acteurs : restaurateurs, agriculteurs, institutionnels, afin de comprendre et identifier les besoins (que ce soit en termes de volumes, de coûts, de logistiques, de directives via les différents plans et schémas territoriaux). Cette phase d'identification est très importante car elle déterminera sur quels acteurs la démarche s'appuiera sur le long terme, il faut donc identifier des structures/acteurs motivés et fiables. La phase 1 est la plus longue et doit être menée aussi méticuleusement que possible.
  2. Structuration de la démarche : trouver le lieu, réaliser les réunions techniques avec les différents acteurs identifiés en phase 1. L'objectif de la phase 2 est de trouver un modèle viable pour mener l'expérimentation à bien.
  3. Mise en place opérationnelle de la démarche
  4. Suivi de l'expérimentation, et notamment des volumes, de la qualité du compost, de la bonne tenue du site...

Moyens humains

La chargée de mission développement durable de l'ADETO est la référente du projet.

La communication sur l'expérimentation est réalisée en interne par la chargée de mission communication de l'ADETO.

Financeurs

  • La Région Sud

  • L'ADEME

  • La Métropole Toulon-Provence-Méditerranée

Financement

Par le biais des AAP EIT
Documents

Documents




Partager:
Auteur de la page

Morgane BABEY

Chargée de Mission Développement Durable

Modérateur

Utilisateur