La Centrale Agricole

  • 2022-08-31 00:00:00
  • /
  • Quebeccirculaire.org
  • /
  • 950

Un incubateur et accélérateur coopératif d'entreprises agricoles urbaines.

  • 14
  • 1401 Rue Legendre O #305, Montreal, Quebec H4N 2R9
  • Date de début : février 2019

La Centrale Agricole: coopérative de solidarité de producteurs urbains est la plus grande coopérative d’agriculture urbaine au Québec. La Centrale Agricole regroupe 18 entreprises et acteurs en agriculture urbaine ainsi que 4 projets incubés, toutes sous le même toit. Offrant des espaces de production à prix compétitif, de la formation, de l’accompagnement et des services d’utilités professionnels à ses membres, la Centrale est un lieu de réseautage et d’innovation pour le développement de systèmes alimentaires urbains et un lieu d’expérimentation sur l’économie circulaire.

 

Résultats qualitatifs et chiffres clés

Hébergement d'entreprises 

La Centrale agricole sous-loue des espaces de superficies variables à des producteurs agricoles ainsi qu’à certains transformateurs et distributeurs souhaitant créer des synergies innovantes au sein de l’écosystème alimentaire. D’ici 2025, la Centrale regroupera une trentaine d’entreprises dans le secteur de la production, de la transformation, de la mise en marché et de la gestion et valorisation des matières résiduelles sur une superficie totale de 65 000 pi2 à l'intérieur et 35 000 pi2 sur toit.D’ici 2025, la Centrale regroupera une trentaine d’entreprises dans le secteur de la production, de la transformation, de la mise en marché et de la gestion et valorisation des matières résiduelles sur une superficie totale de 65 000 pi2 à l'intérieur et 35 000 pi2 sur toit.

Contribution à la recherche et la formation

La Centrale agricole se veut également un lieu de recherche en agriculture urbaine. Plusieurs membres de la centrale ont développés des expertises particulières propices à l’innovation. Biomatériaux, fertilisant liquides stables issus de déchets urbains, conversion des matières organiques résiduelles en protéines d’insecte, mycorémédiation sont quelques-unes des recherches actuellement en cours à la Centrale. Afin d’assurer le transfert des résultats, la Centrale et ses membres développent des vitrines technologiques permettant de diffuser les innovations technologique au grand public, mais également aux partenaires d’affaires. Grâce au soutien Innov’action volet 3 du MAPAQ, la ferme Tricycle en collaboration avec le Laboratoire sur l’agriculture urbaine et l’Université Laval a mis sur pied une vitrine sur les entotechnologies à la Centrale, une première au Québec. 

Une autre vitrine est en démarrage pour la fabrication et l'utilisation de fertilisants liquides issues de déchets organiques urbains en collaboration avec Circulus Agtech et le laboratoire sur l'agriculture urbaine. 

En plus d’être une vitrine technologique, la Centrale est un lieu de formation et de transmission de connaissance. Des formations au démarrage d’entreprises sont actuellement offertes par le Laboratoire sur l’agriculture urbaine deux fois par année. Chaque entreprise membre offre des ateliers et conférences dans leur domaine respectif que ce soit pour des publics cibles (entreprises, milieu des affaires, institution, etc.) ou encore offert au grand public. 

Soutien à la commercialisation

Le troisième volet de la Centrale agricole est d’offrir un soutien à la commercialisation de ses membres. À cet égard, la Centrale a développé une boutique d’achat en ligne au printemps 2020 regroupant l’ensemble des produits de ses membres. Cette boutique est actuellement en construction pour offrir davantage de produits des membres de la centrale agricole au grand public. 

De plus, la Centrale agricole loue différents emplacements dans les marchés publics à Montréal permettant d’assurer une mise en marché de leurs produits. La Centrale agricole a notamment un kiosque au marché extérieur d’Ahuntsic Cartierville et au Marché Angus.

Ouverture sur la communauté et rayonnement international 

Finalement la centrale agricole se fait un devoir de s’ouvrir sur sa communauté locale tout en rayonnant à l’international. À cet égard, la centrale agricole siège sur le comité de relance du district Central, s’inscrit dans le plan d’action du Système alimentaire Montréalais 2025 tout en participant à différents évènements à caractère social ou économiques à Montréal (ex : Forum Novae). 

De plus, plusieurs délégations locales et étrangères visitent les installations de la Centrale agricole. La Centrale agricole a notamment effectué des portes ouvertes dans le cadre des visites de fermes de l’Union des producteurs agricoles, à participer à l’école d’été Ville, territoire et économie circulaire de l’Université de Montréal/HEC et à l’école d’été sur l’agriculture urbaine de l’UQAM. Depuis sa création des délégations américaines, françaises, brésiliennes et belges sont venus en apprendre davantage sur le modèle développé à Montréal. Ces visites sont également des opportunités pour les membres de la Centrale agricole de mettre en valeur leurs entreprises et développés des liens à l’international.

Économie circulaire

La Centrale agricole travaille au développement d'initiatives d'économie circulaire entre ses membres et ses partenaires. Présentement, il y a plus de 50 synergies en économie circulaire à la centrale agricole qui regroupent plusieurs stratégies, dont:

  • Consommation et approvisionnement responsable (partenaire en ES, label, local)
  • Optimisation des opérations (Réduction de matières générés, d’énergie ou d’eau - opercule)
  • Écoconception (Mycomatériaux)Écoconception (Mycomatériaux)
  • Économie collaborative (mise en marché commune, cuisine, ressources)
  • Économie de fonctionnalité (Torréfaction Québec)
  • Synergies industrielles (Torréfaction QC/Champignons Maison, Cidre Sauvageon/Lieux communs, TriCycle)
  • Recyclage et compostage (Centrale Agricole, upcycling)
  • Valorisation (Nouvelle cuisine de transformation/Coop Boomerang, Circulus Agtech

D'ici 2024, La Centrale agricole espère pouvoir faire le traitement de 2500 tonnes de matières résiduelles organiques par an et d'établir 16 synergies industrielles supplémentaires en économie circulaire. 

  • Economie de fonctionnalité
  • Recyclage
  • Approvisionnement durable

Facteurs d'accélération et freins

Hébergement d’entreprises

L’année 2021 était une année riche en apprentissage et défi. Le bouleversement des chaînes d’approvisionnement et l’augmentation fulgurante des prix des matériaux de construction ont été les principaux défis pour l’accueil de nouveaux membres dans nos locaux. Quatre nouvelles entreprises ont intégré la coopérative en 2021 et trois autres ont agrandi leur superficie afin d’augmenter leur productivité.

La Fabrique de Noa (OLAOLA) produit des confiseries glacées telles que des smoothies ou des sucettes glacées en priorisant des aliments destinés aux composts. Cette initiative en économie circulaire permet de réduire le gaspillage alimentaire de 65 tonnes par an. En hiver, pendant les mois moins achalandé, OLAOLA propose un service de revalorisation de fruits et légumes via des paniers anti-gaspillage à commander en ligne. À travers le nom Mission Salto, l’entreprise souhaite d’une part libérer les producteurs et les distributeurs de leurs invendus, et d'autre part, rendre accessible des fruits et des légumes de qualité. 

La COOP Boomerang s’est joint au rang de la Centrale Agricole en avril 2021 avec la mission de valoriser les résidus de production alimentaire issus du brassage au maximum de leur potentiel. La drêche récupérée des procédés de brassage sera transformée en farine destinée à la consommation humaine. La COOP Boomerang valorise présentement 3,5 tonnes de drêche mensuellement et projette augmenter sa capacité à 10 tonnes/mois dès avril grâce à l’achat d’un deuxième déshydrateur.

Meta-Agro Industries (Les Vins Via) a planté 4000 pieds de vignes sur les collines d’Oka en été 2021 qu’ils vérifieront pour la première fois en 2023. Les quatre promoteurs se sont également associés à Vignes en Ville et on fait une cuvée collaborative. Plusieurs cuvées sont en cours d’élaboration issues de raisins 100% québécois. 

Succurbaine ont démarré officiellement leurs opérations en janvier. L’entreprise se spécialise dans la production de plantes succulentes ornementales cultivées 100% sur l’île de Montréal. Elle produit plus de 3000 plantes par an de 30 variétés différentes. 

Les trois entreprises qui se sont agrandies sont TriCycle, Mycélium Remédium Mycotechnologies et Atelier Champignons Big Bloc.

Présentement, la Centrale Agricole compte 18 membres, avec l'ajout de Foodhub qui travaillera nottament au développement de synergies associées à la nouvelle cuisine de transformation. 

L’ensemble des développements de La Centrale Agricole permet à la coopérative et ses membres d’embaucher 87 employés permanents. Les investissements en 2021 avoisinait 1.5M$ et nous a permis de générer 5.5M$ pour l’année écoulée. Avec l’ajout de membres et l’expansion de plusieurs membres existant, nous souhaitons soulever cette barre encore plus haute. 

Liste des membres :

  • AULAB
  • Opercule
  • Torréfaction Québec
  • TriCycle
  • Champignons Maison
  • Atelier Champignon Big Bloc
  • Marché Ahuntsic Cartierville
  • Circulus Agtech
  • Éco-Protéine
  • CAPÉ
  • La Fabrique de Noa 
  • Coop Boomerang 
  • Cidre Sauvageon
  • Terre Promise
  • Succurbaine
  • Lieux Communs
  • FoodHub
  • Biome (incubé)
  • Tulsi Farms (incubé)
  • Les jardins de la renarde (incubé)
  • Gin-Gin Farms (incubé)

Contribution à la recherche et la formation

La vitrine entotechnologique a poursuit sa deuxième année et entame sa dernière. Le projet de recherche pour évaluer les paramètres du frass (fertilisant venant de l'élevage d'insectes) a également suivi sa deuxième année, augmentant la confiance dans les résultats. 

Un projet pour une vitrine mycotechnologique a également été déposé et sera effectif dès l’été/automne 2022. Cette vitrine souhaite démontrer le divers volet de la mycologie appliquée. Les deux grands volets explorés seront les mycomatériaux et la mycoremédiation. Un mycomatériel est un matériel que nous obtenons lorsque nous appliquons une fibre organique (biomasse forestière ou agricole) avec du mycélium pour obtenir un composite aggloméré. La mycoremédiation est la recherche et l’application de propriété médicinale d’origine mycologique. 

Une troisième vitrine, la vitrine bioponique, est aussi en train d'être installée, les locaux sont en train d'être aménagés pour commencer une production de fertilisant liquide organique stabilisés. Un espace de production en agriculture verticale géré par le laboratoire sur l'agriculture urbaine est aussi sur le point de voir le jour, celui-ci servira de laboratoire pour le développement de fertilisants liquides, avec un suivi agronomique. 

La Centrale Agricole participe également à une étude internationale souhaitant connaître les perceptions des porteurs de projets en agriculture urbaine qui les mènent à développer des initiatives agricoles en milieu urbain dans plusieurs pays. Cette étude est menée conjointement avec l’université Saarland en Allemagne, l’université de Lorraine à Metz en France et l’université du Luxembourg à Luxembourg. L’accent est mis sur la perception et l’évaluation des projets et initiatives existants afin de savoir quel rôle ceux-ci jouent pour les personnes interrogées et pour les partis impliqués. 

Depuis juillet 2021, La Centrale s’est joint au réseau de Synergie Montréal, propulsé par PME Montréal Est-de-l’Île. Des synergies industrielles avec d’autres entreprises membres du réseau sont actuellement en cours de développement pour circulariser plusieurs matières telles que les retailles de textiles, de la drêche, des résidus d’ébénisterie, et des matériaux de construction.

Au mois d’août 2021, La Centrale s’est manifestée avec COOP Boomerang, Toucan solutions et Jalon Montréal pour déposer un projet d’étude visant à valoriser les drêches dans un circuit court et durable à travers le fonds Éco-Leader. La faisabilité de créer un pôle centralisé de revalorisation de la drêche dans les locaux de la Centrale sera entre-autre étudiée ce qui réduirait la quantité de drêche allant aux sites d’enfouissement. Les bénéfices ciblés de ce projet sont multiples :

  • Réduction des matières résiduelles et de leurs GES
  • Détourner les drêches des sites d’enfouissement grâce au surcyclage
  • Création d’opportunité d’affaires locales
  • Réduction des dépenses des brasseurs de bière et autres intervenants potentiels
  • Bonnes pratiques en mobilité durable :
    • Appuyer la livraison en circuit court
    • Réduire les km de camion lourd en ville

Des discussions sont également en cours avec le Centre d’Innovation Sociale en Agriculture (CISA) et le cégep de Victoriaville pour développer un laboratoire interactif à La Centrale Agricole. 

Plusieurs interventions ont été menées auprès d’institutions scolaires tant au niveau primaire qu’au niveau universitaire. Des conférences ont été organisées auprès d’organismes professionnels. La pandémie nous a forcé à remettre certaines de ces activités pour plus tard.  

Soutien à la commercialisation

L’année 2021 était une année de rodage pour la commercialisation. Nous avons exploré plusieurs avenues avec l’objectif d’acquérir plus de connaissance sur le(s) marché(s) à développer. Parmi ces avenues, on note l’adhésion à des marchés publics, le développement de circuits courts, la vente au détail, la vente en ligne et la vente à des transformateurs. Chaque entreprise membre de la Centrale ayant leurs forces et leurs faiblesses qui font en sorte que certains canaux de commercialisation sont à privilégier plus que d’autres. 

Une entente avec les Marché Ahuntsic-Cartierville donnait un accès prioritaire aux membres de la Centrale ce qui a permis à 5 entreprises membres ou incubés d’occuper des kiosques tant au Marché d’Été d’Ahuntsic qu’au Marché d’Été de Cartierville. De plus, l’entente en question permettait de distribuer l’ensemble des produits de la Centrale à travers les marchés mobiles et le marché solidaire du Marché Ahuntsic Cartierville. Cette option a été privilégiée en attente du lancement officiel de la plateforme en ligne de la Centrale. Il s’agit de plus de 1000 transactions effectuées pour un total de 10 249,86 $ de ventes. Cette avenue a été privilégiée car la bonification de la boutique en ligne de La Centrale a connu des retards. La boutique en ligne devrait être déployée dès le mois de septembre 2022 afin d'accroître le volume de vente. 

Au courant de toute l’année plusieurs visites de clients potentiels ont été organisées dans les locaux de la Centrale pour venir à la rencontre des producteurs. Le distributeur Fourche à Fourchette, l’épicerie Les Emplettes, Globe Protéine, et une cohorte de chefs de plus de 4 restaurants différents sont venus visiter les locaux avec comme objectif de s’approvisionner chez les producteurs de La Centrale. Toutes ces visites se sont avérées fructueuses et des ententes d’approvisionnement ont été négociées directement avec les producteurs. 

Afin d’outiller nos membres à la vente au détail, La Centrale et 9 de ces membres participent au Webinaire du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec réalisé par le MAPAQ et GLR conseils sur le lancement d’un produit alimentaire au détail le 24 février 2022. Ce webinaire est la première étape de plusieurs à accompagner nos membres dans leur mise en marché.     

La Centrale participe également au parcours L’économie sociale, j’achète ! proposé par le Conseil d’Économie Sociale de l’Île de Montréal (CESIM). Le programme cherche à stimuler l’approvisionnement des grands acheteurs (institutions et grosses compagnies) auprès des acteurs de l’économie sociale. Il s’agit d’un cours en ventes et marketing. La Centrale suit le parcours et compile des rapports et documents que les membres peuvent consulter. La Centrale, à son tour, offre du coaching sur la vente et le marketing à ses membres. 

Ouverture sur la communauté et rayonnement international

Accompagnement

Plusieurs ateliers et activités ont eu lieu au courant de l’année 2021-2022 pour démontrer les opérations de la coopérative au grand public. L’intérêt pour notre modèle de fonctionnement et nos produits fait l’objet d’un engouement sans précédent auprès des Montréalais.es. De plus, plusieurs organismes nous contactent pour obtenir un service d’accompagnement pour développer leur modèle d'affaires ou bien leur gouvernance. Cet engouement face à la coopérative nous démontre le besoin de structurer un offre de service complet tant pour le domaine professionnel que pour le grand public. 

La Centrale a accompagné 4 organismes dans la dernière année dans leur quête de gouvernance et fonctionnement interne. La Ferme Duff Urbaine Court, associé à l’université Concordia souhaitait en connaître davantage sur les retombées sociales et économiques d’un modèle collaboratif de proximité. La Centrale les accompagne afin de déterminer quelle structure serait en adéquation avec leurs objectifs. 

Hélène St-Jacques de PME Montréal Centre-Est a fait appel à La Centrale Agricole pour la rédaction d’un plan d'affaires pour un comité de recherche sur la rue Bellechasse qui souhaitait installer un espace pour des ateliers d’artistes et des startups. La Centrale s’est portée volontaire pour accompagner ce groupe dans les enjeux de gouvernances, de règlements intérieurs et de développement collaboratif.

Nous accompagnons également un regroupement d’entrepreneurs en Estrie pour la mise en place d’une coopérative d’entrepreneurs et de consommateurs au sein d’un seul édifice. La mairie de St-Cyrille de Wendover a également visité les locaux de la Centrale Agricole et demande un accompagnement de la part de la Centrale pour la mise en place d’une structure similaire dans la région. 

Ouverture sur la communauté

La Centrale tente de faire connaître sa mission à travers différentes plateformes. Nous tentons de sensibiliser la population à notre vision et nos opérations en partageant les nouvelles de nos membres le plus possible sur nos réseaux sociaux. En effet, nous avons presque triplé le nombre de personnes abonnées à notre Facebook au cours des 12 derniers mois. 

Les divers marchés publics auxquels nous assistons nous permettent également de diffuser de l’information sur la coopérative. 

Nous recevons un trop grand nombre de demandes de visite de la part du grand public pour que nous puissions accommoder tout le monde. Nous avons donc fait affaire avec des regroupements citoyens dont Solidarité Ahuntsic et Mobilité Environnement Ahuntsic-Cartierville. Ces visites ont lieu 2 fois par an et nous sommes capables d’accueillir 30 participants par visite. 

Une fois par an, la Centrale accueille un groupe de 10 bénévoles de l’Association Montréalaise pour la Déficience Intellectuelle (AMDI). Plusieurs rapprochements se font également avec d’autres organismes communautaires qui œuvrent ou non dans le secteur agroalimentaire de Montréal. Des visites ont eu lieu avec Santropol Roulant, avec Cantine pour tous et Pro-vert Sud-Ouest.

Rayonnement à l’international

Le consul et la déléguée générale de Wallonie-Bruxelles sont venus visiter la Centrale Agricole pour ouvrir le dialogue sur le rôle des espaces tests, des incubateurs et des stratégies d’accélération sur les entreprises en agriculture urbaine. 

Une visite guidée de l'établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricoles de Grenoble Saint-Ismier en France a eu lieu en septembre pour discuter d’intérêt de recherche similaire. Dans la même veine d’idée, l’Institut secondaire et supérieur d’agro-technologies de Redon en France est venu visiter la Centrale pour apprendre ce qui se fait ici et discuter sur l’agriculture urbaine.

Économie circulaire

La Centrale agricole continue l'innovation et le développement des synergies en économie circulaire entre ses membres et les partenaires locaux. L'ajout d'une cuisine avec désydrateurs industriels, le composteur et des membres qui développent des techniques de valorisations innovantes sont parmis les dernières initiatives dans ce sens. Cependant, il existe maintenant plus 80 synergies au sein de la coopérative. Voici quelques exemples :

Exemples d'nitiatives en économie circulaire à la Centrale Agricole

No

Initiative

Partenaire 1

Partenaire 2

Retombé

1

Chambre froide et congélateur commun

Centrale Agricole

Membres

Économie d'échelle (loyer, investissement équipement)

2

Cuisine collective

Centrale Agricole

Membres

Économie d'échelle (loyer, investissement équipement)

3

Internet commune

Centrale Agricole

Membres

Économie d'électricité et coûts. 

4

Salle de conférence commune

Centrale Agricole

Membres

Économie d'échelle (loyer, investissement équipement)

5

Salle de coworking

Centrale Agricole

Membres

Économie d'échelle (loyer, investissement équipement)

6

Mise en marché commune

Centrale Agricole/MAC

Membres

5000$ l'an 1. 10 000$ l'an 2. Cible an 3: 30 000$. Réduction des GES lié aux déplacements

7

Marketing et communication en commun

Centrale Agricole

Membres

plus de 80 publications sur les rédeaux sociaux en 2021-2022

8

Ressources humaines communes

Centrale Agricole

Membres

Réponse à la pénurie de main d'œuvres, flexibilité

9

résidus de pomme pour faire de la "piquette"

Cidresauvageon

Meta Agro Industries

2 tonnes de broyats de pommes revalorisé

10

Marc de raisins pour faire un cidre aromatisé

Meta Agro-Industries

Cidresauvageon

300 kg de marcs de raisins revalorisé

11

Installation d'un composteur 

Centrale Agricole

Membres

Fabrication de 10m3 en 2 mois et revalorisation de 10,5 tonnes de matières résiduelles

12

Installation d'une cuisine de transformation des invendus

Centrale Agricole

Membres

En cours d'aménagement. Cible: 12 tonnes revaloriser par année

13

Salle de lavage commune

Centrale Agricole

Membres

Économie d'échelle (loyer, investissement équipement)

14

Réutilisation de marc de café comme subtstrat de champignons

Torréfaction Québec

Mycélium Remédium

100 kg /an

15

Revalorisation de broyats de pommes et invendus comme nourriture pour insectes

Éco-Protéine

Cidresauvageon/OLAOLA

20kg/semaine

16

Écoconception de mycomatériaux

Mycélium Remédium

Centrale Agricole

Détournement de matières résiduels des sites d'enfouissement

17

Production d'un cidre aux champignons revalorisé

Mycélium Remédium

Cidresauvageon

30kg de champignons revalorisés

18

Surcyclage de pulpes de jus comme nourriture pour insectes

TriCycle

Loop

Donner une troisième vie à la pulpe de jus des jus LOOP

19

Fertilisation des champs avec substrats usés

Terre Promise

Big Bloc

1 tonne/an de substrat usés de champignonnière

20

Fabrication d'un fertilisant stabilisé à l'aide des boues de poissons

Opercule

Circulus Agtech

1L de boues = 10L de fertilisant capacité de 1000L/semaine

21

Fabrication d'un fertilisant liquide à base de fumier d'insectes

TriCycle

Circulus Agtech

1kg de résidus d'insectes = 50L de fertilisant. Capacité 1000L/semaine

22

Utilisation de l'écorce de café pour fabriquer du substrat de champignons

Torréfaction Québec

Mycélium Remédium

20 kg/an

23

Fabrication de produits distillés avec les résidus de vinification 

Meta Agro-Industries

Distillerie Oshlag

n.d

24

Fabrication de produits distillés avec les résidus de cidrerie

Cidresauvageon

Distillerie Oshlag

n.d

25

Distribution de produits de la Centrale

CAPÉ

Membres

n.d

26

Utilisation de fertilisant liquide issu de matières résiduelles organiques

AVÉ

Circulus Agtech

 

27

Surcyclage de la drêche de bières pour faire de la farine

COOP Boomerang

Distributeur de bière

42T en 2021. Cible 120T en 2022

28

Surcyclage de la drêche de bières pour faire des craquelins

COOP Boomerang

Saison 2

120kg/mois

29

Utilisation du compost sur le toit vert

AULAB

Centrale Agricole

20T de compost/an. Réduction des GES liés au 

30

Surcyclage de la drêche comme nourriture pour insectes

TriCycle

Brasserie Harricana

1T/mois en 2021

31

Déshydratation des invendus des membres de la Centrale

Centrale Agricole

Membres

n.d

32

Revalorisation de retailles de textiles pour la conception de mycomatériaux

Synergie MTL

Mycélium Remédium

n.d

33

Espace de rangement commun

Centrale Agricole

Membres

Économie d'échelle (loyer, investissement équipement)

34

Revalorisation du verre broyé dans le terreau 

AULAB

TriCentris

Revalorisation de 20 000 bouteilles de vin

35

Revalorisation des résidus de semences pour consommation humaine

Terre Promise

Centrale Agricole

2T de produits frais /an

36

Utilisation de l'écorce de café pour fertiliser les champs

Terre Promise

Torréfaction Québec

40 kg /an

37

Confection de friandises glacés avec des aliments déclassés

OLAOLA

Centrale Agricole

4 tonnes/an

38

Distribution d’aliments déclassés à des gens en situation de vulnérabilité

OLAOLA

Central Agricole

33 tonnes/an

39

Réutilisation de marc, de sciure de bois, de chènevotte de chanvre

Mycélium Remédium

Divers.

14 tonnes/an

     

TOTAL

148 tonnes métriques revalorisés

Compostage 

En plus des nouvelles entreprises, la Centrale a ajouté plusieurs nouveaux services à ses membres. Un composteur industriel a été aménagé au sous-sol signifiant que la centrale traite maintenant 100% de ses matières résiduelles organiques à l’interne. Plus de 10 tonnes de matières résiduelles organiques ont déjà été traitées depuis sa mise en marche début janvier avec une cible de traiter 120 tonnes par an.

Partenaires

  • Matériaux
  • Métaux
  • Eau
  • Déchet
  • Energies non renouvelables
agriculture urbaine, économie circulaire, transformation alimentaire, innovation, coopérative,

Bénéfices quantitatifs

  • La Centrale Agricole
  • Collectivité locale
  • Agriculture
  • 1401 Rue Legendre O #305, Montreal, Quebec H4N 2R9
  • Athanasios Mihou
  • [email protected]

Moyens techniques et méthodologies

  • Ville de Montréal
  • Financement et soutien


  • MAPAQ
  • Financement, développement fillière, recherche


  • Ministère de l'Économie et de l'Innovation
  • Financement


  • Ville en vert
  • Partenaire en agriculture urbaine, visibilité


  • Synergie Montréal
  • Développement, transfert d'expertise


  • Desjardins
  • Financement


  • Arrondissement Ahuntsic-Cartierville
  • Développement, réglementations, visibilité, lien avec initiatives en agriculture urbaine dans l'arrondissement.


  • SDC District Central
  • Transfert d'expertise, développement de projets


  • PME MTL
  • Soutien, financement, formation, planification stratégique


  • Laboratoire sur l'agriculture urbaine
  • Expertise, maillage, incubation, formation, soutien

Ressources

9 novembre 2018 : Assemblée mandatant un comité de travail pour évaluer la faisabilité  d’une coopérative

Décembre 2018 : Dépôt d’une demande de financement au fonds 100M$ Desjardins  - pour un montant de 210 000$

Février 2019 : Assemblée constituante de la coopérative

Mars 2019 : Réponse favorable du fonds 100M$ de chez Desjardins 

Mars 2019 : Début des travaux d’aménagement (2 locaux (305 et B104) et une partie du toit) La centrale agricole dispose de 18 000p2 d’espace intérieur et 4 000p2 d’espace extérieur

Avril 2019 : Occupation des premières entreprises agricoles (6) - ( Champignon Maison, TriCycle, AULAB, Marché Ahuntsic-Cartierville, Torréfaction Québec, Opércule, la CAPÉ)

Mai 2019 : Appel d’intérêt afin de recruter 4 nouveaux membres

Juillet 2019 : Sélection de 4 nouveaux membres

Aout 2019 : Début des travaux d’aménagement (2 locaux (307 et B105) et une autre partie du toit) La centrale agricole dispose de 25 000p2 d’espace intérieur et 10 000p2 d’espace extérieur

Août 2019 : Dépôt du plan d’affaire à PME Centre-Ouest

Septembre 2019 : Occupation de la seconde vague d’entreprises agricoles (4)

Novembre 2019 : Lancement de la Centrale agricole avec plus de 200 convives

Avril 2020 : Recrutement 4 nouveaux membres pour une intégration 2020

Août 2020 : Début des travaux d’aménagement (local 302). La centrale agricole dispose maintenant de 35 000p2 d’espace intérieur et 10 000p2 d’espace extérieur

Octobre 2020 : Dépôt d’une demande de financement à Recyc-Québec pour l’achat d’un composteur

Novembre 2020 : Installation de 3 nouveaux membres : Terre promise, Champignon Richfield et Cidre Sauvageon

Novembre 2020 : Dépôt d’une demande de partenariat stratégique au service de développement économique de la Ville de Montréal

Janvier 2021 - Signature de la convention avec la ville de Montréal pour le partenariat stratégique.

Février 2021 - Mise en oeuvre des différents livrables du partenariat stratégique

Novembre 2021 - Mise en place du composteur dans le sous-sol

2021-2022 - Phase 4 de développement avec des locaux au 2e étage pour augmentation des espaces de 2 membres et accueil de 2 nouveaux membres: suburbaine et circulus agtech. Mise en place de la cuisine de transformation (chambres froides, déshydrateurs commerciaux) grâce à un financement du Ministère de l'Économie et de l'innovation


 

Il y a plusieurs défis et obstacles dans le développement de La Centrale Agricole, notamment le statut de locataire qui ralentit notre possibilité de développement (pour accueillir de nouveaux membres, octroyer des nouveaux espaces), des défis de gouvernance et d'implication au sein de la coopérative par les membres. Nous faisons aussi face à des enjeux quant au financement pour certains projets et postes. 

La Centrale agricole est soutenue par plusieurs partenaires qui l'aident et la soutient dans son développement. Des formations, de l'accompagnement, des transferts d'expertise ont permis à l'équipe de La Centrale agricole et ses membres de surmonter plusieurs des défis et enjeux nommés. La coopérative continue à développer des stratégies pour assurer la pérennité du modèle et des différentes synergies en cours. Plusieurs des projets ont d'ailleurs un objectif de rentabilité pour assurer leur continuité. L'implication des membres et le développement d'une gestion collective permettront aussi une meilleure efficacité et gouvernance dans la coopérative. L'ajout d'un conseiller stratégique ainsi que d'une chargée de communication a aussi aidé à alléger le travail du directeur des opérations au sein de l'équipe de la Centrale agricole. 

  • Autogénérés (loyers, ventes, ateliers, formation, etc.)
  • Desjardins (fonds 100M$)
  • Partenariat stratégique - Ville de Montréal (Direction du développement économique) - mission de la Centrale
  • MAPAQ (boutique, commercialisation)
  • Recyc-Québec (composteur)
  • Ministère de l'économie et l'inovation (cuisine de transformation)

 

Coûts de l'initiative

 http://centrale.coop/

Financement


  • synergies économie circulaire graphique
 Accompagnement
 Action collective
 Alimentation durable
 Allongement de la durée d’usage
 Analyse du Cycle de Vie
 Animation
 Approvisionnement durable
 Circuits courts
 Consommation responsable
 Coworking
 Déchets
 Economie sociale et solidaire
 Expérimentation
 Filières locales
 Formation
 Gouvernance
 Indicateurs
 Location
 Modèles d’affaires
 Modèles économiques
 Optimisation des opérations
 Programmes de recherche
 Recherche et Développement
 Réemploi
 Réglementation
 Réseaux d’acteurs
 Réutilisation
 Sensibilisation
 Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
 Valorisation
 mise en marché
 mutualisation
 matières résiduelles
 mycomatériaux
 compostage
 frass
 innovation
 coopérative
 gestion résiduelle sur place
 MontréalCirculaire

Modérateur

  • Emilie Chiasson

    Conseillère en communication - Économie circulaire

  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Accompagnement
     Action collective
     Alimentation durable
     Allongement de la durée d’usage
     Analyse du Cycle de Vie
     Animation
     Approvisionnement durable
     Circuits courts
     Consommation responsable
     Coworking
     Déchets
     Economie sociale et solidaire
     Expérimentation
     Filières locales
     Formation
     Gouvernance
     Indicateurs
     Location
     Modèles d’affaires
     Modèles économiques
     Optimisation des opérations
     Programmes de recherche
     Recherche et Développement
     Réemploi
     Réglementation
     Réseaux d’acteurs
     Réutilisation
     Sensibilisation
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     Valorisation
     mise en marché
     mutualisation
     matières résiduelles
     mycomatériaux
     compostage
     frass
     innovation
     coopérative
     gestion résiduelle sur place
     MontréalCirculaire