Bioraffinerie : vers un modèle d'économie circulaire

  • 2018-03-29 10:50:44
  • /
  • Economiecirculaire.org
  • /
  • 1 657

tendre vers l'autonomie énergétique et valoriser l'ensemble des matières entrantes

  • Aude (11)
  • 76 avenue des Corbières 11200 ornaisons
  • Date de début : mars 2014
  • Date de fin : mars 2021

Il s'agit de repenser le rôle d'une distillerie viticole; dernier maillon de la filière du vin, sa mission est aujourd'hui de gérer les sous-produits générés par cette activité. La valorisation économique et énergétique des co-produits permet d'assurer un service à la viticulture performant tout en assurant la gratuité pour les membres de la coopérative.

Bénéfices quantitatifs

En s'appuyant sur les perspectives ouvertes par la croissance verte, la distillerie s'oriente vers la création d'un nouveau modèle de bioraffinerie par la mise en place d'un modèle d'économie circulaire.

Vers une mutation en bioraffinerie : pour mettre en oeuvre sa stratégie globale d'optimisation des matières, la distillerie s'est appuyée sur un diagnostic réalisé en interne. 5 pistes sont développés:

  • la méthanisation; partenariat avec INRA Transfert Environnement
  • la valorisation des polyphénols; collaboration de recherche avec l'INRA (Unité LBE Narbonne et Pech-rouge Gruissan)
  • la mise ne place d'une chaudière à biomasse (L.Solé)
  • Couplage Hangar photovoltaïque / plateforme de compostage (Engie Green)
  • mise en place d'une colonne de rectification

Les résultats visés et/ou obtenu sont les suivants:

  • valorisation du principal sous-produit de la viticulture, le marc en optimisant l'ensemble des co-produits issus de la fabrication de l'alcool
  • création d'un circuit fermé de la matière organique et apporter une solution alternative à l'utilisation d'engrais chimiques
  • suppression de 100 % des énergies fossiles utilisées pour la production
  • réduction des émissions de CO2 de 5 000 tonnes
  • embauche de 4 à 5 salariés à moyen terme
  • augmentation du chiffre d'affaire de 50 % à moyen terme
  • respect de l'ensemble des normes réglementaires et environnementales.

Bénéfices qualitatifs

La mise en place d'un schéma d'économie circulaire a pour objectif à titre principal:

  • pérenniser l'emploi et le développer
  • conforter la filière Vin par l'intégration de notre démarche dans le mode de valorisation des déchets liées à élaboration du vin (amélioration de l'image du Vigneron)
  • développer des produits destinés à la santé
  • éliminer totalement l'utilisation d'énergie fossile 
  • la fourniture d'engrais naturels
  • renforcer son rôle territorial
  • Amélioration de l'image et participer indirectement à l'attraction touristique de notre terroir
  • renforcer nos marges pour continuer à se développer

Etapes de l'initiative

L'initiative est née en 2008; suite à une évolution réglementaire européenne, l'OCM filière Vin a conduit l'ensemble des distilleries françaises a commercialisé les alcools produits en direct, c'était la fin du rachat des alcools par l'état français. Dès lors, il est devenu nécessaire de développer des activités/produits/services de diversifications. A l'époque la sémantique parlait de développement durable et il était fort difficile d'aborder le sujet sous la forme de l'économie circulaire. Le développement de nouveaux produits nécessite de la recherche dont les PME de 15 salariés sont souvent exclus des dispositifs d'aide. Une réorganisation interne pour l'affectation des nouvelles tâches aux salariés. une réelle remise en question des réseaux commerciaux existants et la nécessité d'en créer de nouveaux. La transition vers du commerce international qui engendre des problèmes de langue (formation des salariés à l'anglais), de nouvelles contraintes fiscales (formation de la comptable accompagnée par la CCI de Narbonne), la conduite des nouvelles installations techniques (formation du personnel)... En bref, un besoin évident dans la formation du personnel.

Si je prends pour exemple la mise en place du four à biomasse, l'ADEME et le conseil régional Occitanie ont joué un rôle majeur dans la construction du projet. L'accompagnement de la BPI nous permettra de ne pas anéantir notre trésorerie et poursuivre ainsi nos plans d'investissement. La participation active de l’institut de recherche de l'INRA et de sa plateforme de transfert de technologie nous a permis d'évoluer vers de nouvelles pratiques. 

Savoir remplacer l'usage des énergies fossiles par une valorisation énergétique de la biomasse après avoir extrait une multitude de coproduit; maîtriser l'usage en cascade de la biomasse pour atteindre in fine un modèle économique efficient et vertueux. 

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Energie
  • Industrie
  • Santé
  • Commerce

Le marc de raisin est ou sera valorisé dans les filières suivantes:

  • en agro-alimentaire; les anthocyanes, des colorants alimentaires (E163ii) utilisés dans l'industrie agro-alimentaire. On le retrouve dans les boissons gazeuses, le chocolat, les produits laitiers
  • en cosmétique; les polyphénols pour leurs pouvoirs antioxydants dans les cosmétiques ou les compléments alimentaires
  • en alcool; pour la production d'eau de vie, brandy, mutage des vins doux naturels, alcool ménager, industriel et la biocarburation
  • Pépin de raisin; pour la production d'huile alimentaire
  • Compost; issu de la matière organique résiduelle, le compost normé AFNOR 44-051 est distribué auprès des agriculteurs (circuit fermé de la matière organique).

Ressources

  • Alimentaire
  • Bois
  • Energies renouvelables
  • Efficacité énergétique
  • Biogaz
  • Agrocarburants
  • Compost
  • Méthanisation
  • Photovoltaïque

Grâce à la mise en place de ce plan d'action, la filière du vin trop souvent accusée de pollution chimique et/ou organique (produits phyto-sanitaires, engrais chimiques) a su créer une filière intégrée de traitement et de valorisation de ses déchets (marc et lie de vin).

Aussi à ce jour, après avoir réalisé un bilan carbone en 2010 avec le concours de la faculté de science de Montpellier, la distillerie s'est attachée à caractériser précisément pour évaluer la valorisation optimale des molécules à hautes valeurs ajoutées constituant les intrants de la distillerie. A partir de cet état des lieux, quelles étaient les meilleures techniques à utiliser pour atteindre les différents objectifs visés? La mise en inter-relation des différents projets pour former une boucle cohérente économiquement et environnementalement.  

La distillerie va utiliser énergétiquement ses propres déchets organiques ultimes qu'elle a traité tout en commercialisant des agrocarburants (unique carburant de seconde génération commercialisé en France, certificat 2BSvs "alcool durable"), des colorants alimentaires (E163ii), produire du biogaz qui en co-génération permettra de sécher les pépins de raisin avant d'être vendu pour les huileries. "Redynamiser" la filière bois dans l'Aude pour s'assurer de la fourniture de plaquettes forestières en circuit court, fournir du compost aux viticulteurs pour assurer leur plan de fumure, produire de l'énergie à partir de panneaux photovoltaïque (2 200 MWh/an, soit les besoins électriques de 1300 personnes), 

Pilier(s) de l’économie circulaire

  • Economie de fonctionnalité
  • Ecologie industrielle et territoriale
  • Approvisionnement durable

Partenaires

  • Institut National Recherche Agronomique, Engie Green, ADEME, BPI, Crédit Agricole

Moyens techniques

L'ensemble des moyens nécessaires ont été déployé en interne ou en externalisant les domaines dans lesquels la distillerie n'était pas compétente.

Dispositifs, outils ou méthodologies

Programmes de recherche INRA AFT (étude de faisabilité technologique) Pass'INOV Formation d'Anglais avec la CCI de Narbonne Participation au journée technique eau et déchet Signataire et porte drapeau de la communauté d'agglo "le Grand Narbonne" dans la signature de la charte du territoire à énergie positive Membre de Transfert LR (CRITT régional) Animation de table ronde au conseil départemental de l'Aude portant sur l'économie circulaire Accompagnement de la Chambre de l'Agriculture de l'Aude sur la communication de l'économie circulaire Présentation de notre projet auprès de la Fédération Nationale des Distilleries Coopératives Dépôt de brevet (en cours pour la partie méthanisation) et publications scientifiques Trophée de l'Innovation décerné par le Crédit Agricole de l'Aude Nominé au trophée de la performance et compétitivité rurale de la région Languedoc-Roussillon

Moyens humains

Les moyens humains mises en oeuvre sont :

  • la disponibilité du directeur de la structure qui est en charge du développement à court/moyen et long terme.
  • Des embauches sont venues compléter l'effectif existant afin d'assurer la bonne conduite des nouvelles installations.

Financeurs

  • région Occitanie
  • La région accompagne notre projet de four à biomasse. Celui viendra remplacer la chaudière vapeur fonctionnant avec du gaz naturel.


  • ADEME
  • Un accompagnement financier pour la réalisation d'un diagnostic énergie "DIAGADEME".Ensuite une étude de faisabilité a été réalisée par notre cabinet conseil EXERGIA pour enfin nous voir gratifier d'une subvention versée par l'ADEME pour le financement d


  • BPI
  • La BPI interviendra par le versement d'une avance remboursable avec un différé de 2 ans dans le projet de four à biomasse


  • CCI Narbonne
  • L'obtention d'un Pass-Inov pour la réalisation d'une étude de marché portant sur le marché des colorants naturels biosourcés.


  • Région Occitnaie
  • Programme collaboratif avec l'INRA de Narbonne subventionné par une AFT (Aide à la faisabilité Technologique) portant sur l'exploration de techniques innovantes pour l'éco-extraction.

Coûts de l'initiative

5500000

Financement

la méthanisation; partenariat avec INRA Transfert Environnement (autofinancement). la valorisation des polyphénols; collaboration de recherche avec l'INRA (Unité LBE Narbonne et Pech-rouge Gruissan) (AFT) une chaudière à biomasse, 1.5 millions d'euros (AD

Témoignages

​Le 8 juillet 2015, la distillerie rencontre sous l'impulsion de Madame Valérie Dumontet, Vice-président du conseil Départemental de l'Aude, Monsieur Jean-Claude Lévy, actuellement chargé d'une mission de réflexion sur la Chine, le développement durable et la coopération décentralisée au ministère des Affaires Etrangères et européennes.

Monsieur le Sénateur de l'Aude Roland Courteau, membre du groupe d'étude énergie, du groupe d'étude forêt et filière bois, du groupe étude vignes et vin, Président du conseil supérieur de l'énergie et membre de la commission énergie au centre d'analyse stratégique, qui nous apporte tout son soutien au plan national en portant notre message devant les plus hauts magistrats de France (cf. onglet témoignage).

Monsieur Sébastien Pla, conseiller Régional et Président de la commission économie de la région Occitanie nous assure de tout son soutien

Monsieur Philippe Vergnes, Président de la Chambre d'Agriculture de l'Aude qui nous accompagne dans différentes démarches

Le Président de la communaurté d'agglo "le Grand Narbonne", Monsieur Jacques Bascou


 Reconditionnement
 Fond chaleur
 Modèles économiques
 Programmes de recherche
 Recherche et Développement
 Stratégie régionale d'innovation
 Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
 vertueuse et pragmatique
 Synergie

Modérateur

  • Cyrielle BORDE

    Cheffe de service adjointe - Service Industrie

    Suivre
  • Auteur de la page

  • Axel Tapissier

    Directeur Général

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Reconditionnement
     Fond chaleur
     Modèles économiques
     Programmes de recherche
     Recherche et Développement
     Stratégie régionale d'innovation
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     vertueuse et pragmatique
     Synergie