Compost'Ond, pour une gestion locale des biodéchets

  • 2021-08-20 00:00:00
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 309

Solution de collecte, traitement, sensibilisation et conseil dans le domaine des biodéchets

  • Porteur principal : Compost'Ond
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • Loire
  • Le ban les trois, Rue des 3 Ponts, 42500 Le Chambon-Feugerolles
  • Date de début : juillet 2015

Compostond propose une solution de collecte, traitement, sensibilisation et conseil dans le domaine des biodéchets. L’association dispose d’une plateforme de compostage située au Chambon-Feugerolles grâce à laquelle elle gère le cycle de fin de vie des biodéchets.

En phase de changement d’échelle sur le territoire stéphanois, Compost’ond envisage de développer ses activités en massifiant la collecte auprès des professionnels, en essaimant sur les villes voisines et en diversifiant son offre en ciblant un public de particulier, en lien avec l’objectif de généralisation du tri à la source des biodéchets en 2023.

 

Bénéfices qualitatifs

Via les solutions proposées par Compost'Ond, le projet participe sur le territoire :

  • A fournir une solution locale de gestion des biodéchets pour limiter le nombre de kilomètres parcourus pour leur traitement
  • A anticiper l'obligation faite aux producteurs et détenteurs de plus de 5 tonnes de biodéchets par an de généraliser le tri à la source et la collecte de ces derniers d'ici le 1er janvier 2023
  • A sensibiliser et accompagner sur le long-terme les professionnels et les particuliers dans leur geste de tri
  • A proposer un processus low-tech et peu consommateur en énergie fossile
  • A enrichir les sols en augmentant leurs taux de matière organique, face à la problématique de l'appauvrissement des terres agricoles en nutriments

Bénéfices quantitatifs

Les chiffres clés :

  • 180K de CA en 2020
  • 5K tonnes de capacité de traitement annuelle
  • 1K tonnes de déchets verts apportés en libre service
  • 100 associés dans la SCIC
  • 2K tonnes de déchets biodéchets traités par an
  • Hausse du tonnage traité de 40% en 2021, optimisation de 22% des km parcourus

Etapes de l'initiative

Avant 2015 : création d’une station pédagogique au lycée agricole de Montravel à Villars.

2015 : Création de la coopérative et début des collectes, dépotées à la station pédagogique de Montravel

2018 : Construction de la station du Chambon-Feugerolles, incluant déchets alimentaires et dépôt de déchets verts en libre-service

2021 : Déploiement d’un plan de changement d’échelle incluant un maillage territorial de stations, densification des points de collecte, offre de désemballage, accompagnement au compostage collectif en ville…

Facteurs d'accélération et freins

Facteurs d'accélération :

Disposer d'un ancrage local et d'un maillage territorial des stations permettant de rentabiliser le coût de la collecte, du transport et du traitement des biodéchets.

S'appuyer sur les partenaires et relais locaux déjà positionnés sur cette thématique, notamment à travers les différents collèges composant la gouvernance de la Société Coopérative d'Intérêt Collectif.

Une station est rentable à partir de 50% de remplissage, lorsqu'elle atteint 100%, elle auto-finance le projet d'implantation d'une nouvelle unité.

Les défis à relever :

Passer de 20% à 50% du taux de pénétration du marché des producteurs de plus de 10 tonnes de biodéchets par an.

Trouver les financements de départ pour investir dans une nouvelle station de compostage et massifier le processus.

Développer une offre de détail, notamment en lien avec les acteurs locaux et indépendants.

S'affirmer comme un partenaire local de choix, notamment dans le cadre des marchés publics.

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Services
  • Recyclage

Ressources

  • Alimentaire
  • Biodéchet
  • Sobriété
  • Compost

Moyens techniques

Le procédé, d’une durée d’environ 4 mois, est réalisé en plusieurs étapes :

– Tri de la collecte : le substrat tombe sur un convoyeur (type : tapis roulant) où un agent contrôle et enlève les indésirables (plastiques principalement).

– Transport : le substrat est acheminé jusqu’à l’aire de fermentation et mélangé à du broyat végétal, arrosé et bâché.

–  Mise en tas des biodéchets : ce procédé fait entrer en action des microbactéries, c’est le début de la phase de dégradation biologique aboutissant au compost.

 

– Retournement : cette étape, nécessaire à la confection du compost, est réalisée 5 à 6 fois tout au long du process afin de permettre de composter l’ensemble du tas.

A l’issue de ce cycle, Compost’Ond aboutit à la valorisation de deux produits :

– Le compost est le premier produit de valorisation : il est tamisé dans différentes gammes suivant les conditionnements à venir. Les refus repartent pour un cycle et permettent d’activer plus rapidement le process de dégradation.

– Une partie du compost produit est tamisée et mélangée à de la terre végétale comportant des organismes vivants, pour produire du terreau, qui est la valorisation finale du compost.

Financeurs

  • ADEME

  • Région

Coûts de l'initiative

350000

Financement

Subvention à l’investissement : ADEME 70000€ + 10000 d’accompagnement Région 30000€
 Accompagnement
 Analyse du Cycle de Vie
 Circuits courts
 Coopération territoriale
 Economie sociale et solidaire
 Filières locales
 Information
 Sensibilisation
 Territoire
 biodéchets
 loi agec
 compost

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Accompagnement
     Analyse du Cycle de Vie
     Circuits courts
     Coopération territoriale
     Economie sociale et solidaire
     Filières locales
     Information
     Sensibilisation
     Territoire
     biodéchets
     loi agec
     compost