•   Mayenne - France
  •   Collectivité locale
  •  10

GAL Haute Mayenne

De nombreuses initiatives sont à l’œuvre dans le département de la Mayenne en matière de réemploi : collecte/réparation/vente d’électroménager ; collecte/tri/vente de textile ; collecte/tri/valorisation de déchets recyclables (papier, carton, plastique, déchets tertiaires, matériels, encombrants, DEEE) ;  relooking/création de meubles en récup ; cordonnerie ; réparation de vélos … Certains acteurs du réemploi basés sur le bassin lavallois (Envie Maine, Le Relais, Alternatri…) souhaitent s’ancrer davantage dans le Nord Mayenne, ce qui leur permettrait d’envisager de nouveaux développements de leur (...)

De nombreuses initiatives sont à l’œuvre dans le département de la Mayenne en matière de réemploi : collecte/réparation/vente d’électroménager ; collecte/tri/vente de textile ; collecte/tri/valorisation de déchets recyclables (papier, carton, plastique, déchets tertiaires, matériels, encombrants, DEEE) ;  relooking/création de meubles en récup ; cordonnerie ; réparation de vélos …

Certains acteurs du réemploi basés sur le bassin lavallois (Envie Maine, Le Relais, Alternatri…) souhaitent s’ancrer davantage dans le Nord Mayenne, ce qui leur permettrait d’envisager de nouveaux développements de leurs activités, et de possibles mutualisations. D’autres acteurs présents sur le territoire (réseau des artisans Répar’acteurs, Repair Café…) souhaitent partager un lieu (ateliers, magasin, exposition), des connaissances, développer des actions mutualisées de sensibilisation…

Il s’agit donc moins de créer un projet ex nihilo que de fédérer des acteurs, des initiatives, des projets en Haute Mayenne.

D’où l’idée de la création d’un lieu dédié au réemploi à Mayenne, avec l’intention que le projet irrigue plus largement le territoire de Haute Mayenne.

Le projet comprend de multiples facettes, qui pourront être développées grâce à la participation de différents acteurs au projet, chacun venant s’y inscrire en fonction de ses besoins propres mais contribuant ainsi à construire un projet collectif innovant.

Le projet qui s’ébauche est donc « multi usages », les différentes idées identifiées à ce stade se traduisant ainsi : lieu d'échange/transmission; point de collecte; point de réparation/relookage; lieu de démonstration/d'exposition/vitrine ; point de vente/boutique éphémère; point de restauration anti gaspi; déclinaison d'ateliers/animations sur l'ensemble du territoire de Haute Mayenne...

 Au-delà du lieu lui-même, des initiatives pourront s’inscrire dans le projet sans être nécessairement présentes sur ce lieu; il s’agit bien d’imaginer ce lieu comme central dans le projet mais avec des ramifications sur le territoire de Haute Mayenne.

Le groupe souhaite favoriser l’implantation de ce lieu sur une friche, le réemploi d’un lieu qui n’est plus utilisé entrant en toute cohérence avec le projet ; en ce sens plusieurs bâtiments en friche sont identifiés sur la ville de Mayenne.

On imagine un lieu vivant avec  une présence au quotidien à organiser, des mutualisations à envisager entre les différents acteurs, une coordination nécessaire des différentes activités en présence.

Le projet se veut évolutif : il doit démarrer avec une base, mais ensuite rester ouvert à tout acteur qui souhaiterait y participer.

La véritable innovation du projet tient dans le fait qu’il s’agit d’une construction collective, qui fera nécessairement naître un projet atypique, mêlant de multiples activités autour du réemploi et se démarquant en cela de projets plus sectoriels tels qu’une recyclerie. Ici, chaque acteur viendra s’inscrire en fonction d’un besoin auquel il souhaite répondre : développer une vitrine de son activité, animer un atelier de réparation, proposer un espace de collecte, développer une boutique éphémère, proposer une restauration « anti gaspi »… C’est à partir de ces besoins individuels que le projet va se construire, mais la rencontre des différents acteurs qui s’y impliqueront ne manquera pas également de laisser place à des mutualisations (de compétences, de ressources) qui donneront lieu à des initiatives collectives ; à ce stade, on ne mesure pas encore tout le potentiel de développement de ce collectif, mais on sait que l’implantation de différents acteurs sur un même lieu génère de l’interaction et du développement ; on s’inscrit ici dans une dynamique de tiers lieu, qui vise à créer des synergies entre des acteurs variés (entreprises d’insertion, artisans, associations, collectivités…) et ainsi à générer de nouvelles activités, porteuses d’innovation, de dynamisme, de développement économique durable.



Tout
Posté
Partagé

Aucune publication postée à ce jour.