« Déchets et ressources : contraindre ou inciter ? » Le fil rouge de l’édition 2019 des Assises est délibérément placé sous le signe de l’interpellation. « Oui, nous souhaitons avant tout éviter de souligner des évidences. C’est le rôle des Assises de porter le débat là où ça compte, là où les acteurs de la filière rencontrent des difficultés, là où les questions économiques rejoignent les enjeux sociétaux et les nouvelles exigences », affirme Thierry Meunier, Président de l’association Assises nationales des déchets et lui-même représentant d’un acteur industriel. « Les Assises souhaitent rester un espace de réflexion et de débat toujours tourné vers l’action. Ce n’est pas une provocation que de questionner l’alternative obligation/incitation : c’est tout simplement le quotidien de tous les acteurs de terrain que de s’y confronter, pour mettre en œuvre concrètement l’économie circulaire que la société appelle de ses vœux ! »

" Les Assises nationales des Déchets sont un moment fort sur un dossier vital qui concerne la préservation de notre environnement et sur lequel je crois sincèrement que notre monde est en train de vivre un changement de paradigme, une vraie révolution. Une révolution qui est la convergence d'un point de rupture et d'un point de bascule... " lisez la suite du discours de Jean-Michel Buf via le lien ci-dessus...

 Voir la page

Dernière mise à jour le le 29-10-2019 par Héloïse EVEN

  •  223 fois