Économie de la fonctionnalité (1/2) : Quels bénéfices pour les organisations et les territoires ?

  • par Circul'R
  • /
  • 2021-09-20 12:00:20
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 627

 

Les enjeux environnementaux remettent en question nos habitudes de consommation et les modèles économiques qui s'y sont construits. Dans un monde où les industries et la production de biens représentent le secteur le plus consommateur de ressource et le plus émetteur de gaz à effet de serre, peut-on imaginer une croissance économique décorrélée de la dégradation de notre environnement ?

 

Un contexte environnemental appelant à découpler la création de valeur de la consommation de ressources

L'empreinte carbone moyenne des Français est de 12 tonnes d'équivalent CO2 (tCO2eq) par an, dont près d'un quart provenant de l'achat de biens non-alimentaires. En effet, l'INSEE estime que pour le Français moyen en 2016, ses acquisitions de matériels électroniques, de vêtements, de voitures et d'appareils électroménagers ont émis plus de 2.5 tCO2eq, soit 125% de son budget carbone qui lui permettrait de respecter les objectifs de la COP21 de Paris. Cette consommation - et l'exploitation des ressources associées - représente donc autant un enjeu environnemental qu'économique avec environ 240 milliards d'euros, soit 15% de la consommation des ménages.

 

De l'achat de biens à la consommation de services : une transition à accélérer

Théorisée par le Club de Rome dès les années 1960, l'économie de la fonctionnalité, ou économie de l’usage, constitue une alternative au modèle économique actuel basé sur la production, la vente et la consommation de biens. Cette alternative consiste à remplacer la possession d'un bien - par exemple un scooter -, par l'usage d'un service - la mobilité. On revient donc à un modèle plus sobre de consommation : on ne consomme pas un scooter mais le service lui permettant de se déplacer d'un point A à un point B. 

Christian du Tertre, économiste et président de l'Institut Européen de l'Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération résume ainsi l'objectif de l'économie de la fonctionnalité : "créer la valeur d’usage la plus importante possible tout en consommant le moins de ressources matérielle et énergétique". En conséquence, les acteurs agissant en tant que fournisseurs de services gardent les droits de propriété des biens et sont incités à optimiser les usages et prolonger les cycles de vie associés. Un tel modèle mène donc notamment à la fin des pratiques d'obsolescence programmée et à une création de valeur découplée de la consommation de ressources.


Les bénéfices prouvés des services de location-entretien de textiles professionnels

Dans le cadre d’une démarche d’engagements volontaires des entreprises membres de l’AFEP en faveur de l’économie circulaire, l’entreprise ELIS, spécialisée dans la fourniture de textiles professionnels et d’équipements d’hygiène, a mené à bien plusieurs analyses de cycle de vie (ACV) ayant démontré les bénéfices du modèle de location-entretien pour les vêtements de travail. Quel que soit l’indicateur (réchauffement climatique, consommation des ressources, qualité de l’écosystème, …), un service mutualisé de nettoyage et d’entretien tel que celui proposé par Elis permet ainsi une amélioration environnementale de l’ordre de 30 à 60% par rapport à des modèles économiques plus classiques, basés sur l’achat et la possession, impliquant un lavage domicile ou en blanchisserie traditionnelle. 

Pour en savoir plus : https://afep.com/wp-content/uploads/2019/12/AFEP-Publication-2019-Engagements-Economie-Circulaire-18-d%C3%A9cembre-2019-FINAL.pdf 


 

Deux notions clés se trouvent au cœur des démarches d’économie de la fonctionnalité :

  • l’approche centrée sur les utilisateurs ;
  • la coopération entre acteurs, souvent ancrée sur un territoire. 

L’ADEME résume ainsi la manière dont ce type de démarches se déploie : “Les entreprises et les acteurs des territoires coopèrent pour produire une offre apportant au bénéficiaire des effets positifs grâce à la relation de service. La vente d’une performance d’usage est visée au lieu de la simple vente d’un bien ou d’un service”.

Malheureusement, l'économie de la fonctionnalité reste encore largement méconnue du grand public et donc de la majorité des consommateurs. Interrogés par Circul'R et Appinio, les Français sont 69% à ne connaître ni le concept ni le terme associé, révélant la nécessité de sensibilisation à ces possibilités.

 

Un modèle utopique ? Au contraire ! Des exemples bien ancrés dans nos sociétés se retrouvent dans de nombreux domaines d’activité, comme Michelin qui vend des kilomètres parcourus plutôt que des pneus ; Xerox et Phillips qui offrent respectivement des services d'impression et la luminosité au sein des bureaux plutôt que des imprimantes et des ampoules ; ou encore les nombreux services de mobilité partagée déjà utilisés par plus de 40% des Français. Si ces modèles économiques innovants ont prouvé leur efficacité, ils peinent à atteindre un taux de pénétration significatif dans certains secteurs. Ceci peut notamment s’expliquer par des habitudes de consommation bien ancrées dans des secteurs comme l’électroménager et l’habillement, ou encore par la résistance au changement de la part d’acteurs économiques disposant de positions dominantes sur leur marché. 

 

Des bénéfices potentiels multiples 

Au-delà des bénéfices environnementaux, ce nouveau modèle ouvre aussi de nouvelles opportunités pour les acteurs économiques et territoriaux concernés. En innovant dans cette directions et en transformant leur modèles économiques, les entreprises pionnières tirent des bénéfices multiples :

  • Avantage du précurseur et différentiation sur leur marché
  • Croissance par l'innovation dans des secteurs matures
  • Augmentation de la valeur des produits par des mécanismes de financement, de reconditionnement, de mises à niveau technique
  • Augmentation de la valeur client par l'ajout de fonctionnalités, par la longévité des services
  • Renforcement des relations clients et acquisition de données clients via les interactions associées aux services additionnels
  • Préservation de la valeur des produits au cours des multiples cycles d'usage
  • Conformité et avantage précurseur face aux évolutions réglementaires liées aux responsabilités élargies des producteurs (REP)

Quant aux institutions publiques, qu'elles soient directement impliquées avec les entreprises ou non, elles ont l’opportunité de se positionner comme orchestrateurs de nouveaux modèles vertueux offrant plusieurs bénéfices sociétaux :

  • Amélioration des services publics et meilleure adaptabilité aux besoins et usages des citoyens dans de nombreux domaines : habitat, mobilité, alimentation, santé,...
  • Préservation des ressources locales grâce aux démarches de mutualisation et de partage
  • Développement d’activités économiques liées à la logistique inverse, à la réparation, à l’entretien, au reconditionnement, ou encore au recyclage
  • Renforcement de l’ancrage local des acteurs économiques par le développement de la coopération entre acteurs du territoire
  • Créations d'emplois associées aux nouveaux services pouvant être plus intenses en main d'oeuvre que dans des modèles de production industriels classiques

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur comment passer à l’action, vous pourrez lire notre article "Economie de la fonctionnalité (2/2) : comment passer à l’action sur les territoires ?" qui paraîtra très prochainement sur grandpariscirculaire.org !

 

Auteur de l'article :

  • Kevin Chen
  • Directeur Conseil chez Circul'R

            www.linkedin.com/in/kevinschen/

            kevin.chen@circul-r.com

 

Pour aller plus loin

 

Références pour passer à l'action :

 

Références académiques : 

 

Références internationales :

 

 Action collective
 Allongement de la durée d'usage
 Aménagement territorial
 Coopération territoriale
 Economie de fonctionalité
 Modèles économiques
 Territoire
 économie de la fonctionnalité
 économie d'usage
 collaboration
 territoire

Modérateur

  • Stephanie Morrisset

    Economie circulaire & ESS

  • Dernière modération le 21/09/2021 - 10:49

    Auteur de la page

  • Circul'R

    Startup de l'économie circulaire

  • Dernière modification de l'auteur le 21/09/2021 - 19:37

    Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Allongement de la durée d'usage
     Aménagement territorial
     Coopération territoriale
     Economie de fonctionalité
     Modèles économiques
     Territoire
     économie de la fonctionnalité
     économie d'usage
     collaboration
     territoire