Les chaînes de fast-food signent un « contrat d’engagement » pour le tri des déchets

Quinze chaînes de restauration rapide vont devoir se plier à de nouvelles réglementations concernant le tri des déchets.

Ce mardi 11 juin 2019, au terme d’une rencontre des géants du secteur avec le ministère de la Transition écologique et solidaire, quinze enseignes de restauration rapide ont signé ce « contrat d’engagement » pour le tri des déchets qui promet un nombre de mesures répartit en trois ans.

Ce calendrier avait été présenté par la secrétaire d’état Brune Poirson en mai dernier et demande aux enseignes de rendre au moins 70% de leurs enseignes opérationnelles pour le tri des déchets avant ma fin de l’année ; puis 90% de leurs enseignes pour la fin de l’année 2020 et enfin à terme, 100% de leurs enseignes opérationnelles pour le tri au 31 décembre 2021.

Ces quinzes enseignes représentes environ 30 000 points de ventes répartit dans toute la France, soit 6 milliards de repas par ans. Parmi ces enseignes, on retrouve : McDonald's, KFC, Burger King, Starbucks, Domino's Pizza, Subway, Class'Croute, Exki, La Mie Câline, La Croissanterie, Paul, Jour Healthy Groupe, Five Guys, Cojean et Pomme de Pain. Une seizième enseigne : La Brioche Dorée, a refusé de signer le contrat.

Brune Poirson réagissait à cela en expliquant que « L'environnement, la planète, ça n'attend pas : de toute façon c'est une demande très forte des consommateurs ». Elle ajoutait : « pour beaucoup de ces entreprises, la réputation est parfois plus importante que la sanction ». Ainsi, ces entreprises signataires avaient pour volonté de soigner leur image par la signature de ce contrat.

Un état d’avancement des mesures prises par les enseignes, restaurants par restaurants, devra être remis au ministère tous les 6 mois, afin de détailler les actions mis en place.

Concrètement, les restaurants devront trier les principaux déchets : papier, carton, verre, plastique et métaux. Ils devront également mettre en place un tri des biodéchets en cuisines et en salle. Cette dernière mesure s’appliquera aux restaurants générant plus de 10 tonnes de biodéchets par ans.


Autres actualités dans "Information"

Air-Ink : Ou quand la pollution devient une ressource

Publié le 12 juin 2019 - 10:27

Une start-up estime que la pollution rejetée par les véhicules n’est autre qu’une ressource à exploiter. Une technologie a ainsi été développée afin de fabriquer de l’encre à utiliser dans divers produits. “La pollution n’est rien (...)

Amélie Genge, AG EcoConsult, interviendra le 14 juin 2019 aux Rencontres Nationales de l'Ingénierie Territoriale

Publié le 11 juin 2019 - 10:00

Amélie Genge, AG EcoConsult, interviendra à l'atelier 25 des Rencontre Nationales de l'Ingénierie Territoriale qui se tiendront sur Dunkerque les 13 et 14 juin prochains. "Les rencontres nationales de l’ingénierie territoriale 201 (...)

La FEDERATION DE LA PLASTURGIE ET DES COMPOSITES lance un guide sur les matières plastiques recyclées

Publié le 05 juin 2019 - 14:09

A l’occasion de la semaine du développement durable, la Fédération lance un guide sur les matières plastiques recyclées Préférer le plastique recyclé, c’est un choix de société ! Les industriels de la plasturgie se mobilisent de maniè (...)



 Recyclage
 Réglementation
 Stratégie
 Gouvernance
 tri des déchets
 




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités

Circular Economy | Digitalisation | Industry 4.0 | Social Economy MAKE IT HAPPEN WITH RESOURCE EFFICIENCY! EREK International Conference 25-26 September 2019
Publié le 13 juin 2019 - 10:39
Projet de loi anti-gaspillage et économie circulaire : le Cercle National du Recyclage communique
Publié le 12 juin 2019 - 11:32
2ème édition de l’International CleanTech Week
Publié le 11 juin 2019 - 00:00
[Lecture] « Survivre au péril plastique » par Matthieu Combe
Publié le 03 juin 2019 - 14:11
BC Materials veut convertir le secteur de la construction à l’économie circulaire
Publié le 29 mai 2019 - 16:56