Cordonnier, un métier propulsé par les aspects de durabilité

Cordonnier, un métier propulsé par les aspects de durabilité

La réparation, l’allongement de la durée de vie et la mise à neuf s’accorde totalement avec les chaussures en cuir et les sneakers, la cordonnerie mettra en œuvre son savoir-faire.

Aujourd’hui l’économie circulaire occupe une place centrale avec la loi « Anti-gaspillage pour une économie circulaire » (AGEC), c’est pourquoi ce métier peut être un atout pour la revalorisation, même si celui-ci a été délaissé pendant plusieurs années, avec une baisse de 9.000 cordonniers à seulement 3.500 aujourd’hui. La cordonnerie et ses savoir-faire prouvent qu’ils sont essentiels pour répondre aux préoccupations environnementales.

Plusieurs entreprises se sont tournées vers ce métier pour lutter contre les problématiques environnementales. Créé en 2020, la start-up nommée Galoche et Patin, revalorise et modernise le métier de cordonnier. Les fondateurs Sébastien Matykowski et Henri de La Porte ont conçu un service « de cordonnerie 100% digital ». Ce nouveau service collecte les articles comme des chaussures à talons, des baskets, chaussures d’escalade et d’autres encore à l’endroit de votre choix sur rendez-vous et les restitue réparés et entretenus en direct à Paris.

L’entreprise Veja quand à elle, se donne pour objectif de proposer à ces clients le nettoyage et la réparation de leurs baskets et chaussures pour allonger leur durée de vie, ou de les collecter si elles ne sont pas réparables afin de les recycler.

 

D’après Jean-Pierre Verneau, Président de la Fédération Française de la Cordonnerie Multiservice « il est possible de réparer tout type de chaussures tout dépend de son prix de départ ».


Source : https://fr.fashionnetwork.com/news/Cordonnerie-un-metier-booste-par-les-enjeux-de-durabilite,1511039.html


Crédit photo : Pexabay

Partager :
1350
Auteur de la page

Belgin Karaoglan